logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

09/03/2008

DU PAIN SUR LA PLANCHE !

BESSY a encore "du pain sur la planche", pour reprendre une expression familière, si elle veut participer à des concours d'agility ! Elle n'est d'ailleurs pas encore inscrite à un club d'agility, mais connaît quelques uns des obstacles d'un parcours de compétition, grâce au club canin de Servins (P. de Cal.).

medium_PARCOURS_DE_PLOTS_Mer._28_MARS_2007.JPG

Vous l'avez sûrement vue dans des notes précédentes ou dans l'album qui lui est consacré ou celui dédié au Berger allemand, BESSY pratique le tunnel rigide, les plots (assimilables aux piquets d'un slalom) et le saut en hauteur... Au centre d'éducation canine, elle connaît différents types de passerelles, mais il est encore des obstacles qu'elle n'a pas affrontés !

medium_IMG_0785.2.JPG

De toute façon, l'agility requiert un chien d'une grande obéissance et de ce point de vue, BESSY a quelques progrès à faire, notamment parce qu'elle se laisse parfois distraire par ses congénères !

 

Mais, au fait, connaissez-vous les différentes épreuves qui composent un parcours d'agility ?

medium_DANS_LE_TUNNEL_Mer._28_MARS_2007.JPG

 

 

Sachez, tout d'abord, qu'il n'y a pas de parcours-type et selon les organisateurs de ce genre de compétition, le nombre et la disposition des obstacles différent de manière assez significative. Il doit, toutefois, y avoir 16 à 20 obstacles à franchir.

Petite revue des obstacles d'agility que peut rencontrer un chien participant à un concours :

medium_Slalom_piquets.jpg
Le slalom, faits de piquets de 1.20 m. enfoncés dans le sol, tous les 60 cm.
medium_Chaussette_ou_tunnel_souple.jpg
La chaussette, ou tunnel souple
medium_Tunnel_rigide.jpg
Le tunnel rigide, qui peut être disposé en angle (photo), en longueur, ou en "U" (l'entrée et la sortie d'un même côté)
medium_Rampe_ou_passerelle.jpg
La rampe ou passerelle, obstacle de contact, c'est à dire que le chien doit l'aborder en posant au moins une patte sur le repère rouge situé au début de l'obstacle, sous peine de pénalité
medium_Palissade.jpg
La palissade, qui suit les mêmes règles que la passerelle...
medium_Balançoire.jpg
La balançoire, de laquelle le chien ne doit pas sauter avant d'en arriver à l'extrémité opposée
medium_Mur.jpg
Le mur, qui comme pour les obstacles de jumping, comporte des éléments mobiles qui ne doivent pas tomber lorsque le chien saute au-dessus
medium_Saut_de_haie_à_claire_voie.jpg
La haie à claire voie, plus ou moins haute selon la catégorie à laquelle appartient le chien. BESSY, par exemple peut avoir à sauter une haie (ou un mur) de 60 à 75 cm de haut car elle fait plus de 50 cm. au garrot (catégorie C)
medium_Viaduc.jpg
Le viaduc qui possède également des éléments mobiles
medium_Saut_de_pneu.jpg
Le pneu, au travers duquel doit passer le chien
medium_Saut_en_longueur.jpg
Le saut en longueur
medium_Table.jpg
Enfin, la table qui sert de point de départ, d'arrivée, ou de... point intermédiaire durant les épreuves. Le fait de stopper le chien en pleine compétition et de le faire attendre quelques secondes avant de repartir, met en valeur l'ascendant du maître sur son chien.

Toutes ces épreuves sont, bien sûr, à accomplir dans les meilleurs temps et peuvent entraîner des pénalités en cas de refus d'obstacle par le chien, en cas de chute d'éléments (comme nous l'avons vu ci-dessus...) etc...

Bref, BESSY est encore jeune, elle adore s'amuser et elle est très sportive, donc, tous les espoirs sont permis ! Hum... cela ne va pas être simple quand-même, si jamais nous l'inscrivons dans un club d'agility et que nous désirions la voir participer à des concours !

[ Photos : X ]

11:30 Publié dans B.A. - CHIENS | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : éducation canine, chien | | | | | Pin it!

Les commentaires sont fermés.