logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

03/04/2008

LES JOUTES DE LA SAINT LOUIS A SETE

Depuis près de trois siècles, maintenant, les tournois de joutes existent à Sète. C'est, en effet, peu après la création du port de Sète, par Colbert, en 1666, qu'eurent lieu les premières joutes dans une portion du Canal Royal. L'origine de ce "jeu" remonte, toutefois, à des temps immémoriaux, on en a trouvé des représentations sur des bas-reliefs égyptiens, c'est dire...

Sète compte aujourd'hui 7 sociétés de jouteurs qui affrontent régulièrement, le dimanche,d'autres sociétés des environs, venues des villes alentour : Mèze, Marseillan, Frontignan, Agde... et même de Béziers, parfois. Mais le tournoi qui tient au coeur des Sètois, le plus prestigieux, le plus beau à leurs yeux, est celui du Lundi (avec une majuscule, s'il vous plaît) de la Saint Louis. Cela se passe l'avant-dernier lundi du mois d'août de chaque année.

Les équipes s'affrontent à bord de barques, qui se croisent et sont propulsées par huit à dix rameurs. Il y a quatre catégories : Lourds, Moyens, Seniors et Juniors. La barque (ou mongolienne) comporte également deux musiciens, 1 tambour et 1 hautbois et, bien sûr, le jouteur qui se tient à l'arrière, sur la tintaine, un plancher de bois à 2 mètres au-dessus de l'eau.

medium_JOUTES_à_SETE_001.jpg
La barque et son équipage

Les jouteurs proprement dits doivent "faire le poids" et ils dépassent bien souvent, allégrement, le quintal d'os et, surtout, de muscles ! C'est à celui qui fera tomber l'autre à l'eau. En cas d'égalité (pas de chute à l'eau, par exemple) un jury détermine le vainqueur.

medium_JOUTES_à_SETE_002.jpg
L'affrontement...

La lance du jouteur se termine par trois pointes de fer, qu'il convient de planter, avec force, dans le pavois de l'adversaire pour lui faire perdre l'équilibre.

medium_JOUTES_à_SETE.jpg
L'un des jouteurs tombe à l'eau...

La manifestation est suivi par un nombreux public, à partir de 14 heures et souvent, jusqu'à la tombée de la nuit !

medium_Copie_de_JOUTES_à_SETE_002.jpg
La foule, des gens du pays pour la plupart, mais aussi des touristes...

 En réalité, la fête commence dès le matin par un défilé des participants, tout de blanc vêtus, la lance en main, dans les rues de la ville. Ils rejoignent, par tradition, la gare de Sète où ils doivent accueillir les musiciens. Ce rite remonte aux temps où la ville de Sète ne disposait pas de suffisamment de musiciens et où il fallait les faire venir de Montpellier...

Les musiciens joueront le même air, vieux de trois siècles, durant tout le "combat" (c'est ainsi que les jouteurs nomment le tournoi).

medium_Copie_de_JOUTES_à_SETE_001.2.jpg
Une des barques de la ville de Sète.

Les vainqueurs (et principalement, l'équipe qui aura remporté le tournoi des "Lourds"), pourront ainsi durant tout l'hiver, vanter leurs propres mérites, avant de nouveaux affrontements et la prochaine édition du Lundi de la Saint Louis !

*****

[ Photos : Editions Ici et Là ]

11:00 Publié dans LANGUEDOC | Lien permanent | Commentaires (1) | | | | | Pin it!

Commentaires

ça doit étre sympa ces traditions culturelles
au pays de l'ami Georges Brassens !
amitiès

Écrit par : ventdamont | 03/04/2008

Les commentaires sont fermés.