logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

07/03/2013

MI-CAREME

C'est aujourd'hui la mi-carême et cela m'a fait penser à une ancienne chanson de Gilbert Bécaud où il est question de cette fête... "Marie Marie", musique de G. Bécaud, paroles de Pierre Delanoë date de 1959 :


La Mi-Carême est une fête carnavalesque traditionnelle, d'origine française. Fêter la Mi-Carême est une pratique qui remonte au Moyen Âge et se perpétue jusqu'à nos jours dans certains villages de France (par exemple à Équihen-Plage) ainsi que dans ses anciennes colonies (comme au Québec, dans l'ancienne Nouvelle-France ou à Saint-Martin). La Mi-Carême était aussi jadis en France la Fête des blanchisseuses, des débitants de charbon et des porteurs d'eau1.

La Mi-Carême au Carnaval de Paris, appelée aussi fête des blanchisseuses, est, avec laPromenade du Bœuf Gras, une des deux grandes fêtes du Carnaval de Paris.

La fête de la Mi-Carême est une fête carnavalesque d'origine française située en dehors de la période traditionnelle du Carnaval. Ces deux particularités ont fait qu'au Brésil on appellemicareta une fête carnavalesque se déroulant en dehors de la période traditionnelle duCarnaval. Ce mot est dérivé du français mi-carême.

Mi-careme.2.jpg

(Clic sur l'image pour accéder au site "Coups de coeur pour le Québec")

*

La célébration de la Mi-Carême ressemble notamment à celle des Mardi gras en Louisiane.

LA TRADITION AU QUEBEC :

À l'Isle-aux-Grues (Québec), par exemple, les hommes (et, moins fréquemment, des femmes) sont déguisés par les femmes du village qui s'investissent souvent des mois durant à confectionner de somptueux costumes. En groupes plus ou moins importants, les « mi-carêmes » défilent dans le village, de maison en maison. Ils visitent les salons et les cuisines où on leur a préparé des mets et des boissons alcoolisées.

Mi-careme.jpg

(Clic sur l'image pour accéder au site "Coups de coeur pour le Québec")

Lorsque le groupe de lurons masqués - plus ou moins éméchés à mesure qu'avance la soirée - investissent un salon en dansant et faisant toutes sortes de simagrées, les enfants encore debout à cette heure tardive, et n'attendant que ce moment, s'écrient typiquement : « les Mi-Carêmes !, les Mi-Carêmes !» - un peu à la manière dont ils s'exclameraient à la vue d'un Père Noël -, tandis que les adultes tentent de deviner qui se cachent derrière le masque (l'identité des Mi-Carêmes est un secret chèrement gardé jusqu'à la toute fin des festivités, qui durent cinq soirs). Ce n'est que lors d'un dernier tour de piste dans une grande salle communautaire le soir du samedi que les Mi-Carêmes finissent par retirer leur masques dévoilant leur identité, au grand plaisir des spectateurs. Le lendemain matin, dimanche, une messe est célébrée à l'église du village et il est de coutume que les Mi-Carêmes assistent à l'office encore vêtus de leur costume de la veille. [ Wikipedia ]

*****

Commentaires

Hello
J'en ai appris encore un peu plus je ne savais pas tout ça sur la mi-carême
Amitiés
Janie

Écrit par : Janie Bataille | 11/03/2013

Les commentaires sont fermés.