logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

02/02/2016

CES INVENTEURS VICTIMES DE LEUR INVENTION (I/III)

Hormis le fait qu'une invention puisse être un progrès ou une calamité pour l'humanité, selon l'usage qu'en fait l'Homme, une invention peut aussi être à l'origine du décès accidentel de son inventeur. Voici une petite série d'exemples célèbres d'inventions qui furent fatales pour leurs créateurs...

8 - Otto-Lilienthal.jpg

Otto Lilienthal est né en 1848 dans la province de Poméranie, en Allemagne. Il fut un des pionniers de l'aéronautique et une source d'inspiration pour les frères Wright, en construisant 18 types de planeurs et en pratiquant quelque 2.000 vols entre 1891 et 1896. Avec son engin, dans de bonnes conditions, il pouvait planer sur une distance pouvant aller jusqu'à 300 mètres, en volant à quelques mètres du sol. 

Le 9 août 1896 fut le jour de son dernier essai... En essayant de rétablir la portance de son planeur, par balancement de son corps vers l'arrière, Lilienthal chuta d'une hauteur d'environ 15 mètres. Atteint d'une fracture de la troisième cervicale, il sera transporté à la clinique d'Ernst von Bergmann, un des chirurgiens les plus réputés d'Europe, à cette époque. Mais Lilienthal décédera le lendemain, trente six heures après l'accident, non sans avoir pu prononcer ces derniers à son frère Gustav : " Des sacrifices doivent être faits ! " 

5 - Alexander-Bogdanov.jpg

[ Alexandre Bogdanov, jouant aux échecs avec Lénine, Gorki en arrière-plan. Avril 1908 ]

Alexandre Bogdanov (1873-1928) était un médecin, (mais aussi un économiste, écrivain et homme politique russe) qui expérimenta sur lui-même des transfusions sanguines censées procurer la jeunesse éternelle. Après 11 transfusions, Bogdanov remarqua une amélioration de sa vue et de sa calvitie. Il parvint à convaincre Staline de créer un "Institut de la transfusion sanguine". Durant deux ans, les transfusions dépasseront la centaine.

En mars 1928, Bogdanov tente l'échange de son sang avec celui d'un étudiant atteint de malaria et d'une forme bénigne de tuberculose. Cette expérience lui sera fatale, car peu après une réaction négative et mortelle apparaît. Il mourra quinze jours plus tard, après une longue agonie dont il notera ses propres observations.

14 - Li-Si.jpg

Li Si fut le chancelier de la dynastie Qin, au 3ème siècle avant Jésus-Christ, en Chine. Il a conçu une méthode d'exécution, appelée les "cinq peines". La victime était d'abord tatouée, puis on lui coupait le nez, on l'amputait d'un ou des deux pieds, on le castrait pour enfin l'achever.

Li Si participa au complot qui, à la mort de Qin Shi Huang, plaça le fils de ce dernier, Qin Er Shi, sur le trône. C'est sous le règne de ce fils que Li Si fut exécuté... selon les règles qu'il avait lui-même établies ! 

9 - Max-Valier.jpg

L'Autrichien Max Valier (1895-1930) est un pionnier de la recherche sur les fusées. Entre 1928 et 1929, il travailla avec Fritz von Opel sur des projets de voitures ou avions équipés de moteurs-fusée. Celles-ci pouvaient atteindre la vitesse de 145 mph, soit 230 km/heure environ.

Mais Max Valier n'était pas satisfait par ces vitesses atteintes avec le propergol solide. Le 17 mai 1930, c'est lors de l'essai d'une voiture dotée d'un moteur-fusée à carburant liquide, à Berlin, que Max Valier trouva la mort, suite à l'explosion du moteur.

12 - Karel-Soucek.jpg

Karel Soucek (1947-1985) était un cascadeur professionnel canadien, né en Tchécoslovaquie, qui, en 1984, descendit les chutes du Niagara, dans un tonneau.

Le 19 janvier 1985, il voulut réitérer son exploit en étant enfermé dans un baril de sa fabrication et en se jetant du haut des chutes du Niagara, (60 mètres environ).

Mais le baril a tourné sur lui-même et, au lieu de tomber au centre d'un réservoir d'eau, (en fait, un astrodôme, sorte de coupole hémisphérique) il a heurté le rebord de ce dernier, alors que les tampons de mousse censés amortir la chute avaient été emportés par le courant.

Soucek fut sérieusement bléssé : fracture du crâne et abdomen écrasé. Il décéda, le lendemain, des suites de ses blessures...

(Source : 2zAz et Wikipedia - Photos : 2zAz - Trad. : Chap')

***

Bonne journée à tous !

*****

Commentaires

Beau travail de recherches pour nous faire connaître ces inventions souvent fatales à leur inventeur.
Bises.

Écrit par : pimprenelle | 04/02/2016

Les commentaires sont fermés.