logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

06/09/2017

LA BATAILLE DE LA COTE 70

La bataille de la cote 70 s'est déroulé du 15 au 25 août 1917 aux limites des communes de Lens et Loos-en-Gohelle. Pour les Canadiens, qui furent les acteurs principaux de cette victoire, la bataille de la Cote 70 ou "Hill 70" ("Colline 70") est aussi connue comme étant la bataille de Loos-en-Gohelle, deuxième du nom puisqu'il y en eut précédemment une autre, en 1915.

L'objectif de cette bataille était de fixer les troupes allemandes en leur infligeant le plus de pertes possible et de les détourner de la bataille de Passendale qui faisait rage à cette époque. Ce but sera atteint au prix de pertes en hommes importantes, tant du côté allié (9.200 tués et blessés) que du côté allemand (25.000 tués et blessés).

Toutefois la ville de Lens restera sous contrôle allemand ; mais ce fait d'armes marquera l'entrée du Canada au sein des grandes nations de ce monde.

5.png

Le Lieutenant-Général Arthur Currie, commandant le corps canadien, dresse les plans de la bataille.

4.png

Des soldats canadiens s'activent à la mise en place d'une mitrailleuse.

2.jpg

Des soldats britanniques avancent dans un nuage de gaz toxique, lors de la première bataille de Loos-en-Gohelle.

3.jpg

 Des militaires canadiens blessés sont soignés en arrière du front, durant l'avance sur la Cote 70.

6.jpg

Des soldats canadiens photographiés dans une tranchée prise aux Allemands.

1.jpg

Des prisonniers allemands défilent dans les rues de la ville.

7.png

Des Canadiens retournant dans leur cantonnement pour se reposer...

Mémorial canadien de Loos-en-Gohelle.jpg

Un mémorial flambant neuf a été inauguré le 22 août dernier, sur un terrain mis à disposition par la mairie de Loos-en-Gohelle, afin que l'on n'oublie pas le sacrifice du peuple canadien, en ce lieu, durant le premier conflit mondial.

[ Photo La Voix du Nord ]

*

Pour en savoir (beaucoup) plus : Bataille de la Cote 70 (Wikipedia).

***

Bonne journée à tous !

*****

Commentaires

Quelle folie cette guerre débile...
Et les grands trouvaient toujours de la chair à canon, quand on voit tous ces morts, fallait remplacer, cela me fait frissonner rien que d'y penser. Bizoux Doubs Chapiou en paix !

Écrit par : françoise la comtoise | 06/09/2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.