logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

16/09/2017

ERREURS GÉOGRAPHIQUES AU CINÉMA (suite et fin)

 Beaucoup de choses ont été écrites à propos d'erreurs de tous types (faux raccords, anachronismes, incidents...) dans des films bien connus du public.

Mais qu'en est-il des erreurs... géographiques ?

Voici cinq autres exemples : 

James Bond.jpg

L'une des premières scènes du film "Meurs au autre Jour" montre James Bond surfant sur une vague géante quelque part au large des deux Corée (Nord et Sud). Or, il est quasiment impossible de surfer une telle vague sur les côtes de l'un ou l'autre de ces pays. Il faudrait un typhon pour pouvoir le faire ! En effet, la péninsule coréenne est bordée par une mer quasi-fermée, constituée de la Mer de l'Est (ou Mer du Japon), du détroit de Corée et de la Mer Jaune.

Séville.jpg

Mission Impossible 2 : il y a une scène dans ce film censée avoir lieu à Séville, en Espagne, où Anthony Hopkins dit à Tom Cruise que les gens brûlent les saints pour mieux les adorer. Ceci est faux : à Séville, il existe bien une procession lors des fêtes de Pâques où les confréries sortent les statues religieuses... mais sans les brûler ! 

Bogota.png

Dans le long métrage "Mr et Mme Smith", la scène romantique est censée se dérouler à Bogota, en Colombie. Seulement, la ville y est montrée sous un triste jour : de vieilles maisons petites et colorées, des sirènes hurlant à tout bout de champ et... des palmiers. Or, Bogota est une grande ville avec des bâtiments modernes, les sirènes n'y hurlent pas sans arrêt, mais elle supporte un climat très froid interdisant la prolifération de... palmiers ! 

Armaggedon.jpg

Armaggedon : À la fin du film, on assiste à l'explosion de la météorite géante qui menaçait notre planète et l'on voit alors des gens de différents pays se réjouir d'avoir échapper à une mort horrible ; c'est ainsi que l'on voit des Américains, des Indiens, des Turcs fêter l'événement en plein jour... partout, comme si le soleil se mettait de la partie et décidait de briller sur toute la surface de la Terre au même moment ! 

Indiana Jones.jpg

 Indiana Jones et le Royaume du Crâne de Cristal :

Ce film, très populaire, réunit plusieurs erreurs géographiques et méritait bien de figurer à la fin de ma note, comme "bouquet final" !

- Quand Indy se rend à Cuzco, la carte montre Nazca comme destination finale ; les deux villes sont, en outre, distantes de quelque 500 km l'une de l'autre.

- La musique que nous entendons, quand Indy parcourt une rue péruvienne, est en fait une ranchera mexicaine.

- Indy affirme qu'il a appris la langue quechua du peuple de Pancho Villa. La langue quechua était parlée par des indiens péruviens et Pancho Villa était mexicain... et n'a jamais parlé quechua !

- Nous voyons, bizarrement au Pérou, la célèbre pyramide de Chichen Itza érigée au... Mexique.

- Il n'y a pas de chutes d'eau au Pérou, comme celles que l'on peut voir dans le film. Ces dernières ont dû être filmées à Hawaï et en Argentine...

 ***

Bonne journée et bonne fin de semaine à tous !

*****

07:00 Publié dans Cinéma, Clin d'oeil | Lien permanent | Commentaires (2) | | | | | Pin it!

Commentaires

Il est vrai que si l'on regarde bien le déroulement d'un film on s'aperçoit parfois qu'il y a certaines invraisemblances.
Fin d'un dimanche froid et pluvieux.
Bises.

Écrit par : pimprenelle | 17/09/2017

Répondre à ce commentaire

on nous berne mais bon au cinéma ça peut passer alors qu'ailleurs!!!
Bises
Brigitte

Écrit par : fleurbleu | 18/09/2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.