logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

01/10/2017

CON-STATATION

NOUS SOMMES ENTOURÉS DE CONS !

 

Je ne sais si vous vous en êtes aperçus, mais il y a de plus en plus de cons dans notre environnement : des voisins cons, des automobilistes, des piétons, des cyclistes, des motocyclistes, des politiques, des commerçants… cons ! J’en passe et des meilleurs !

Il y en a tellement que, souvent, nous prenons l’habitude de leur donner un numéro quand il s’agit de gens de notre entourage : « Tiens, tu as vu le con n°6 aujourd’hui ? » « Non, mais je me suis mis en rogne contre le con n°4 qui laissait son chien faire pipi sur notre trottoir, sans l’attirer vers le caniveau ! »

Parfois, nous avons un doute en rencontrant une personne, parce que des cons, il y en a de tous les calibres : des gros (les gros cons, ça court les rues), des maigres, des grands, des petits etc... D'ailleurs, ne dit-on pas : "Une espèce de con" ?  Aussi la question « existentielle » nous vient à l’esprit : « Faites-vous partie des cons ? Êtes-vous con ? » Mais, nous craignons de nous tromper ! Sauf, si la réponse de notre interlocuteur est du genre : « Non, je n’ai pas encore la licence, j’ai raté l’examen » D’où la réponse-type de notre part : « C’est pourtant facile d’être con !... Quel con !... »

Notez qu'il existe aussi l'appellation "connard", son emploi revient au même mais demande un peu plus de salive.

Tout le monde est con.jpg

Si vous vous liez d’amitié avec un con, craignez d’être contaminé. Une seule règle s’impose : pas de connivence (tiens, ce mot viendrait-il pas, étymologiquement parlant, de con ?...) avec les cons ! Le virus s’attrape facilement, d’autant plus facilement que le terrain s’y prête. Ainsi, si vous êtes déjà à moitié con, il est fort probable que la maladie empire !

Sachez qu’il n’y a pas de thérapie efficace pour soigner un con et le ramener à la raison. Si vous lui donnez un « médicament prétendument approprié pour ce qu’il a » il ne le prendra pas et vous répondra : « Gardez pour vous vos médicaments à la con ! » Car le con pense que vous êtes comme lui… ! Il arrive même, de ce fait, que l’on ait des doutes…

D’aucuns prétendent que l’on est, un jour ou l’autre, le con d’un autre. Quelle horreur, alors que nous faisons tout pour ne « pas passer pour un con » !

Il est donc difficile de cerner une personne pour savoir s’il s’agit d’un con, à moins de voir un attroupement de cons (ils sont d’instinct grégaire et aiment à se rassembler pour, sans doute, être plus forts vis-à-vis des personnes sensées). D’où, quand il s’agit d’employer le pluriel, l’expression : « Quelle bande de cons ! »

Les cons sont prolifiques. Ils se multiplient par accouplement avec une conasse (vous remarquerez que je n’ai pas parlé de ce genre de personne, par galanterie peut-être…) et engendrent des « fils de con ».

Nous ne sommes donc pas sortis de l’auberge ! Les cons vont être de plus en plus nombreux, méfiez-vous ; testez les gens que vous rencontrez par une question « à la con » telle que : « Quel con, notre député ! » Les députés ont bon dos, vous pouvez y aller ! Si le destinataire de votre interrogation confirme vos dires, c’est qu’il n’est pas con, mais s’il conteste et s’il se fâche, passez votre chemin !

Un seul mot d’ordre : Unissons-nous contre la connerie qui s’installe insidieusement de façon internationale (oui, il y a aussi des cons à l’étranger !) et restons sur nos gardes !

Smiley clin d'oeil.jpg

Signé : Un individu con-cerné.

***

Bon dimanche à tous !

*****

07:00 Publié dans Clin d'oeil, Humour | Lien permanent | Commentaires (1) | | | | | Pin it!

Commentaires

C'est un mot qui revient souvent dans notre bouche. Même moi, je me traite de con (conne) parfois.
Bises d'un dimanche mi-figue mi-raisin. Un dimanche à la con.

Écrit par : pimprenelle | 01/10/2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.