logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

18/02/2009

MATERIEL D'AGILITY

En ce début d'après-midi, livraison par notre ami Edmond de deux éléments d'agility, qu'il a confectionné pour nous et le... plaisir de Bessy, évidemment.

medium_2009.02.18_Mat._agility_2_.JPG

Nous avons mis la main à la pâte pour l'aider à monter ce matériel : une balançoire et une passerelle, aux normes des concours d'agility.

Cela veut dire que la passerelle, par exemple, comporte trois éléments de 4 mètres de long, soit 12 mètres au total, et s'élève à 1,20 mètre du sol...

medium_2009.02.18_Mat._agility.JPG

Cette passerelle comporte une "amorce", c'est à dire, une partie de 0,90 m. sans liteaux, comme l'exigent les règles de la discipline.

medium_2009.02.18_Mat._agility_4_.JPG

Première prise de contact avec cette passerelle, pour Bessy...

medium_2009.02.18_Mat._agility_3_.JPG
Se prenant au jeu, Bessy a passé une deuxième fois sans qu'on le lui demande !
medium_2009.02.18_Mat._agility_5_.JPG

Pour ce qui est de la balançoire, aux normes officielles (3,65 m. de long et à 0,60 m. du sol), Bessy s'est un peu méfiée, au début...

medium_2009.02.18_Mat._agility_6_.JPG

...mais, avec l'aide de sa maîtresse Evelyne, elle a pris confiance et a passé l'obstacle sans problème, comme elle le fait au centre d'éducation canine.

medium_2009.02.18_Mat._agility_7_.JPG

La première descente fut, toutefois, un peu hésitante !

En tout cas, de la bien belle ouvrage que ce matériel, de la part de notre ami Edmond.

Qu'il en soit, encore une fois, remercié !...

*****

16:00 Publié dans B.A. - CHIENS | Lien permanent | Commentaires (0) | | | | | Pin it!

14/02/2009

B.A. ATTITUDES

Une sélection de photos de bergers allemands, dans différentes poses ou situations...

medium_B.A._regard_en_bas.JPG
- Il y a quelqu'un, là en bas ? 
medium_B.A._qui_plonge.JPG
Un petit plongeon !
medium_B.A._essorage.JPG
Bien essorer après lavage...
medium_B.A._dans_son_fauteuil.jpg
- C'est qui le patron, ici, hein ?...
medium_B.A._qui_lit.jpg
Fascinants, ces livres de chimie...
medium_B.A._et_son_jouet.JPG
- Mon jouet-Porky, je l'emmène partout avec moi !
medium_B.A._piscine.jpg
- Si quelqu'un pouvait mettre un peu d'eau dans ma piscine, S.V.P. ?
*****
[ Photos du Net ]
*****
Autres attitudes, celles de JELLY, notre deuxième B.A. :
medium_JELLY_ET_SA_MAITRESSE.png
Dans les bras de sa maîtresse, Evelyne...
medium_2000_-_JELLY.jpg
(Idem 1ère photo : - Il y a quelqu'un, là en bas ?... ]
*****

15:30 Publié dans B.A. - CHIENS | Lien permanent | Commentaires (3) | | | | | Pin it!

08/02/2009

BESSY ET L'AGILITY

Bessy filmée lors d'une récréation au centre d'éducation canine de Villers-Brulin. Pour se défouler, Bessy s'entraîne à l'agility, avec sa maîtresse Evelyne.

Quelques obstacles, pour se faire la main, heu... la patte.

Ce n'est pas encore parfait, ni très rapide, mais en tout cas, elle ne rechigne pas pour passer les obstacles, même la passerelle !

Bessy en action :

[ BESSY ET AGILITY - VILLERS-BRULIN (PDC) - 0'36" ]

02/02/2009

ENCORE DE LA NEIGE !...

Bessy est plutôt contente qu'il ait neigé toute la matinée, aujourd'hui...

medium_2009.02.02_5_.JPG

Elle a fait le tour du jardin, comme un "vieux loup des steppes" (surnom que nous lui donnons, d'ailleurs, de temps en temps)...

medium_2009.02.02_4_.JPG

Elle a regardé passer au pas une des rares voitures qui empruntaient notre rue, ce matin.

medium_2009.02.02_2_.JPG

Toujours partante pour un jeu de balle ou... de boules de neige !

medium_2009.02.02_Neige.JPG

" - A la une, à la deux, à la...

medium_2009.02.02_Neige_1_.JPG

...trois ! "

*****

13:00 Publié dans B.A. - CHIENS | Lien permanent | Commentaires (1) | | | | | Pin it!

30/01/2009

BESSY FAIT SON TROU

Près de la maison, au pied d'un juniperus aurea, il y a un énorme trou que notre premier berger allemand, Tzarine, avait eu l'idée de creuser...

Jelly, notre deuxième B.A., n'avait fait qu'agrandir un peu cette excavation et Bessy, pour sa part, continue le travail de ses prédécesseurs mais, vraiment de façon sporadique.

Bessy se sert plutôt du trou pour aller y cacher sa balle, lorsque l'on joue avec elle.

Il y a deux issues, sous le juniperus, pour entrer ou sortir du trou. Ici, c'est l'entrée "par le feuillage" (on va dire "côté extérieur") :

medium_Bessy_et_trou.JPG

Et là, l'entrée par le passage menant à la maison (ou "côté intérieur") :

medium_Bessy_et_trou_3_.JPG

Bessy qui se glisse dans le trou :

medium_Bessy_et_trou_4_.JPG

Comme vous pouvez le constater, Bessy tient à l'aise à l'intérieur de ce dernier :

medium_Bessy_et_trou_1_.JPG
 

La voici qui en sort, l'air d'avoir conspiré :

medium_Bessy_et_trou_2_.JPG
Fort heureusement pour le conifère, ses racines ne sont pas touchées. D'ailleurs, cela fait des années que le trou existe, sans porter préjudice à la santé du juniperus !
*****

17:30 Publié dans B.A. - CHIENS | Lien permanent | Commentaires (3) | | | | | Pin it!

29/01/2009

MATINEE FRISQUETTE

medium_2009.01.29_5_.JPG 

Bessy a trouvé la matinée un peu "frisquette". Les arbres et le gazon étaient couverts de givre. Cela ne l'a pas empêché de se coucher sur l'herbe :

medium_2009.01.29_8_.JPG
Puis elle a posé pour la photo :
medium_2009.01.29_6_.JPG
Et elle a attendu sagement qu'on veuille bien jouer avec elle au lancer de balle !
medium_2009.01.29_2_.JPG
Tout ce "cinéma" juste pour pouvoir figurer dans une note de blog !
medium_2009.01.29.JPG
Je trouve qu'elle a l'esprit un peu... cabot !!!
*****

13:30 Publié dans B.A. - CHIENS | Lien permanent | Commentaires (2) | | | | | Pin it!

22/01/2009

MAIS, QUE FAIT BESSY ?...

BESSY a repris les entraînements à l'obéissance et à l'agility, au centre d'éducation canine de Villers-Brulin (P. de Cal.)

Les séances se déroulent en terrain découvert et ce, quelle que soit la météo ! Enfin... s'il y a assez de maîtres courageux pour braver les intempéries et participer aux leçons !...

Ainsi, cette photo a été prise lors de la séance hebdomadaire du samedi 10 janvier dernier, alors qu'il avait neigé et qu'il faisait particulièrement froid :

medium_2009.01.10_Bessy_Villers-Brulin.JPG
*****

14:00 Publié dans B.A. - CHIENS | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : chien, éducation canine | | | | | Pin it!

16/01/2009

TRAITS DE DOMINANCE (3 et Fin)

Tout chien est un dominant potentiel.

 

4 - La sociabilité du chiot :

Dès son plus jeune âge, le chiot doit connaître le "monde extérieur" et ses agréments, mais aussi ses dangers...

A partir de son troisième mois, un chiot peut être promener à l'extérieur, en ville, en campagne, en forêt etc... La seule restriction repose sur le fait que l'animal doit être dûment vacciné (vaccins contre la rage, les leptospiroses, la maladie de Carré et autres hépatite et parvovirose...).

Les toutes premières promenades seront de courte durée, le chiot ne doit pas fatiguer. On prendra la précaution de le promener en évitant certains pièges tel celui de longer une clôture derrière laquelle l'on sait que se trouve un chien aboyeur et/ou agressif, qui pourrait traumatiser notre chiot. Une grosse frayeur dès le tout jeune âge pourrait, en effet, hypothéquer les chances d'avoir, plus tard, un chien stable, au caractère pacifique.

L'idéal est de promener le chiot en compagnie d'un congénère de son âge ou d'un chien adulte placide et tolérant (qui tolère les frasques de votre "bébé"...).

Il est bon que le chiot fasse des rencontres : d'autres chiens, des enfants, d'autres animaux (chats, chevaux, vaches etc...), selon les circonstances... N'oubliez pas de lui faire faire connaissance avec... le chien du voisin !

medium_2008.01.25_5_.JPG

Néanmoins, ne forcez pas ces rencontres, laissez le chiot s'approcher de "l'étranger" de façon naturelle. S'il manifeste le moindre signe de stress, changez de direction, sans autre formalité (Il n'est surtout pas question de le gronder ! Il prendra de l'assurance... plus tard !).

Si, par contre, c'est l'enfant ou l'animal rencontré qui semble avoir des réticences, ne provoquez pas ce contact, passez à autre chose !

medium_2008.09.27_3_.2.JPG

Pour éviter toute vélléité de dominance, d'autres petits "trucs" sont à connaître (liste non exhaustive !) :

- A l'heure du repas, ne jamais servir le chiot en premier si vous-même devait passer à table. Il sera alimenté lorsque vous aurez terminé votre propre repas.

- Feignez l'indifférence si le chiot vient quémander de la nourriture, alors que vous êtes à table. Il ne faut surtout pas satisfaire ce désir et, si le chiot insiste, le remettre à sa place.

- Ne tolérez pas que le chiot s'installe sur un fauteuil, un canapé, et encore moins sur votre lit. Le chiot considérerait cela comme une concession, donc, comme un point faible de votre part, sur lequel il peut compter pour vous "tyranniser" ! A ce propos, n'oubliez pas qu'il faut lui interdire l'accès de la chambre à coucher !

- Habituez le chiot à reconnaître vos états d'âmes lorsqu'il agit mal. Un chien repère très bien le moindre froncement de sourcil, la moindre élévation de voix, le moindre changement de tonalité de la voix de son maître !

- Un chiot apprend très vite, aussi, la signification des gestes que vous faites : lever l'index, par exemple, peut servir à le faire rester tranquille ou à lui barrer le passage, surtout si ce geste est accompagné d'un ordre dit d'une voix grave et posée et... d'un froncement de sourcils !

- Lorsque vous sortez le chiot, c'est vous qui devez passer en premier le pas de la porte, en confirmant votre intention par ces paroles : "Moi d'abord !" et en le retenant. A la longue, le chiot obtempérera et ne se précipitera plus au sortir de la maison.

- Toujours calmer ses "ardeurs" lorsqu'il s'agit de débuter un jeu ou de donner une récompense à son chiot. Il ne doit pas sauter sur vous, même si c'est de joie ! L'ordre doit être ferme et bref : "Pas sauter !". Remettre le chiot à sa place s'il n'obtempère pas et laisser s'écouler quelques secondes avant de lui re-proposer le jeu ou la friandise.

- Grognement sourd, queue dressée, et -pire- poil du garrot hérissé, n'attendez pas que votre chien s'énerve et aboie intempestivement. Il faut toujours devancer une telle situation en intervenant dès ces premiers signes d'excitation.

- Accoutumez le chiot à bien accueillir les "intrus réguliers". Faites-lui connaître (et reconnaître) le facteur, le releveur de compteur d'eau, d'électricité, toute personne susceptible de vous rendre visite de façon assez régulière. Faites leur caresser votre chiot et même, s'ils en ont le temps et la possibilité, faites-les jouer avec le chiot (faites-leur lancer sa balle, par exemple). Un courant de sympathie s'installera très vite entre ces "intrus" et le chien, gage de sérénité future...

- Enfin, n'utilisez le mot "non" (ordre bref et sonore) que pour les fautes "graves" commises par votre chiot et les interdits. Prononcé par son maître et accompagné d'un geste de la main et d'un froncement de sourcil, ce vocable devrait impressionner votre petit compagnon... En tout cas, plus que toutes les lamentations et autres litanies que l'on aurait tendance à infliger à son animal (...qui ne les comprendrait pas, de toute façon !).

- (...)

medium_2008.08.26_DAISY_et_BESSY_à_QUIEVY_5_.2.JPG

*****

14/01/2009

TRAITS DE DOMINANCE (2)

Tout chien est un dominant potentiel.

3 - Le jeu, élément essentiel d'éducation :

Les plaisirs d'un chien se résument à peu de choses : la présence du maître, le manger, la promenade ou le jeu, la sieste ou le sommeil.

Les plus grandes joies du chiot sont le jeu et la promenade avec son maître. Il faut profiter de cet engouement pour faire un peu d'éducation au cours de chaque séance de jeu !

Sachez d'abord que le chiot ne doit jamais disposer, de façon permanente, de plus de 2 ou 3 jouets en même temps. Une corde à noeuds, une balle en caoutchouc dur, un jouet siffleur feront très bien l'affaire.

Il ne faut pas répondre à toutes les invitations au jeu de son chiot. La plupart du temps, c'est vous qui devez décider du moment consacré à cette récréation.

Ne laissez pas le chiot vous mordiller, pour quelque raison que ce soit, et notamment lorsqu'il veut vous entraîner à jouer avec lui. Le mordillement se transformerait, à la longue, en acte d'autoritarisme !

Lorsque le chiot vous présente son jouet, dans sa gueule, en guise d'invitation au jeu, et que, voulant le prendre, vous ne parvenez pas à le lui laisser échapper, n'insistez pas. Le chiot résisterait, et plus ce scenario se prolongerait, plus vous encourageriez en lui ses sentiments de puissance et de domination. Désintéressez vous de lui, un instant, ou passez à un autre jeu, en saisissant sa balle, par exemple.

medium_Bessy.3.jpg

Lors de séances de jeu au jardin ou dans la cour, si le chiot a vue sur la rue et le trottoir, observez sa façon d'appréhender les réalités extérieures. Une voiture, un cyclomoteur, un piéton qui passent vont attirer son attention. Jusque là, rien d'anormal ! Le chiot peut s'arrêter de jouer pour regarder ces "intrus" passer. Le tout est de faire en sorte qu'il ne se mette pas à aboyer à tort et à travers. Si c'est le cas, la meilleure réprimande est de le prendre par la peau du dos, juste au niveau du garrot, comme le ferait (et le faisait) sa mère, et de le transporter ainsi en un autre endroit.

Une autre manière de faire comprendre au chiot aboyeur qu'il n'y a rien d'important qui se passe est de faire l'indifférent en vous dirigeant dans le sens opposé à la rue et, si possible, en continuant de jouer, seul, avec sa balle ou son jouet. Le chiot interprétera votre attitude comme un désintérêt vis-à-vis de son action et considérera que ce qui se passe dans la rue ne vous tourmente pas...

Par contre, si un visiteur aborde votre porte ou portail d'entrée, il est normal que le chiot se mette à japper ou aboyer. Faites entrer ce visiteur et si le chiot continue d'aboyer, stoppez-le en lui disant calmement, mais fermement : "silence !" et, s'il insiste, en le réprimandant comme indiqué plus haut.

Le jeu de balle (ou tout autre jouet que l'on peut lancer) est intéressant  car il permet de tester le caractère du chien. Apprenez-lui, en effet, à vous rapporter sa balle, après que vous lui ayez lancée. Les premières fois, le chiot la gardera dans la gueule, mais à la vue d'une récompense (friandise), il la laissera échapper. Profitez-en pour le féliciter (petite tape amicale au niveau du garrot, par exemple) et, ainsi, souligner le fait qu'il a bien agi en vous rendant sa balle.

Entrecoupez le jeu de séances (de courte durée) de : marche au pied, d'ordres "assis", "couché", "pas bouger !" etc... N'oubliez pas de récompenser le chiot de tout exercice bien accompli, par l'attribution, alternativement, d'une récompense ou d'une félicitation (caresse, tape amicale, en disant "bon chien !" par ex.). Plus le chiot grandira, plus vous serez avare de récompenses. Il ne faut, en effet, pas multiplier les récompenses et félicitations, à chaque fois que le chien a bien travaillé, car il s'habituerait à ce rituel jusqu'au point de ne vouloir plus rien faire, à l'avenir !...

*****

[ à suivre : 4 - Sociabilité du chiot ]

12/01/2009

TRAITS DE DOMINANCE (1)

Tout chien est un dominant potentiel.

Pour certains, ce trait de caractère est inscrit dans leurs gènes. C'est le cas du berger allemand qui, rappelons-le, descend directement du loup. Or, chez les loups, il y a un chef de meute... Pour d'autres, cet instinct de domination est beaucoup plus atténué et ce sera selon les circonstances que le chien se montrera autoritaire et agressif. Mais souvenons-nous que tous les chiens descendent, depuis plus ou moins longtemps, du loup !

Cette pulsion naturelle est normale, mais doit être contenue. Il faut que votre chien ne devienne pas une bête féroce dès qu'il rencontre un congénère et encore moins vis-à-vis de vous, son maître ! Il ne s'agit pas non plus de le laisser aboyer méchamment sur "tout ce qui bouge" !

Je vais vous livrer, ici, au travers de quelques notes et sans prétendre détenir toutes les arcanes de l'éducation canine, les résultats de notre expérience dans le domaine de l'éducation du chiot. Comme vous le savez peut-être, nous en sommes à notre troisième berger allemand et nous savons qu'il faut absolument appliquer quelques règles d'éducation dès l'arrivée du chiot au sein de sa famille d'accueil !

Plus vous laisserez votre chiot faire ce qu'il veut, plus ce sera difficile de "redresser la barre" lorsqu'il grandira et a fortiori, lorsqu'il sera adulte.

Ces conseils, vous les retrouverez dans tout bon manuel d'éducation canine. Nous-mêmes, les avons obtenus ainsi ; mais aussi auprès d'éducateurs et comportementalistes canins. S'y sont ajoutés, selon le caractère du chien, des mesures "maison" qui, je pense, peuvent être utiles selon les cas.

Entrons maintenant dans le vif du sujet, en considérant que le chien vivra, la majeure partie du temps, dans votre maison...

1 - La place du chiot :

Le chiot doit être installé dans un endroit neutre de la maison. Pas question qu'il ait ses aises dans le couloir ou le hall d'entrée. Ce serait un endroit trop stratégique pour lui, qui lui permettrait d'observer toutes les allées et venues de ses maîtres et de leurs hôtes. Cela grandirait son sentiment de domination et de prépondérance vis-à-vis de vous.

Installez-le, s'il le faut, dans la cuisine, le salon ou une véranda ne permettant pas au chiot de pouvoir tout surveiller.

En aucun cas, la chambre à coucher ne doit servir de retraite au chien ! Il est bon, d'ailleurs, de lui en interdire l'accès, quitte à poser une barrière telle que celles qui servent à limiter le champ d'action d'un bébé, si vous désirez laisser la porte de votre chambre entrouverte, la nuit.

Certains autres endroits lui seront également interdits, ce sera une façon de montrer au chiot qu'il n'est pas le maître des lieux : la cave ou sous-sol (raison de plus si y sont stockés des produits dangereux...), une autre chambre ou un bureau etc...

medium_BESSY_1er_jour_Jeudi_26_octobre_2006_006.jpg

2 - La nourriture, moyen d'action contre la dominance :

D'abord, ne jamais servir le chiot (le chien, lorsqu'il sera adulte) avant vous, sauf cas de force majeure ! Le maître doit agir en chef de meute, et le chef de meute se sert en premier ! Si vous êtes obligés de lui donner sa gamelle avant que vous ne passiez vous-mêmes à table, décalez l'horaire habituel d'alimentation du chiot et servez-le au moins une demi-heure avant.

Lorsque vous servez votre chiot, faites-le patienter en le faisant sagement asseoir. Lorsqu'il est servi, dites-lui : "tu peux !". Ce n'est pas grave, si les premières fois, le chiot aura déjà plongé sa gueule dans sa gamelle, sans attendre votre ordre !

Pas à chaque fois, mais de temps à autre, alors que le chiot mange, retirez-lui sa gamelle quelques instants ou remuez sa nourriture (croquettes, pâtée...) avec vos doigts. Le chiot doit comprendre que vous avez encore un droit de regard sur sa pitance même s'il l'a déjà bien entamée !

Les récompenses pour chien ne doivent pas être données sans raison à un chiot ! Faites-lui faire un petit exercice avant de lui présenter une friandise : assis, couché, silence (s'il avait jappé) etc... 

[ à suivre : 3 - Le jeu, élément essentiel d'éducation ]