logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

21/05/2016

ESCAPADE EN LOZÈRE

 La Lozère, un département de la région du Languedoc qui mérite d'être découvert et, notamment, les sites naturels, les villages des Cévennes et toutes les activités qui s'y rapportent... 

20160520-172951.JPG

La vidéo, ci-dessous, réalisée par le Comité départemental du Tourisme de Lozère vous propose un aperçu des richesses naturelles et des loisirs possibles dans ce territoire.

Je vous souhaite une belle escapade !...

[ Un jour en Lozère : les Cévennes authentiques ]

***

Vous pouvez également visionner la vidéo consacrée aux Grands Causses 

et celle dédiée aux Gorges du Tarn, en Lozère

Et il y a d'autres vidéos concernant la Lozère sur YouTube : l'Aubrac, le Mont Lozère, la Margeride, la Vallée du Lot, les Gorges de la Jonte : Lozère Tourisme (clic).

 

***

Bonne journée et bon week-end à tous !

*****

07:00 Publié dans LANGUEDOC | Lien permanent | Commentaires (1) | | | | | Pin it!

15/05/2016

MARSEILLAN

 Il y avait longtemps que je ne vous avais emmenés

faire un petit tour à Marseillan-ville (Hérault)...

(photos de juin 2015 - Vous pouvez cliquer sur chacune des images pour l'afficher,

en plus grand format, dans une nouvelle fenêtre)

Marseillan (11).JPG

 Un joli rond-point bien fleuri et orné d'une ancre de marine nous accueille au centre-ville...

Marseillan (10).JPG

 L'église Saint-Jean-Baptiste date du XVIIème siècle mais fut construite à l'emplacement d'une ancienne église romane du XIème siècle.

Marseillan (8).JPG

 Le clocher carré de l'église s'impose au bout de cette rue commerçante (la rue Émile Zola) et termine la place du Général Guillaut. 

Marseillan (5).JPG

 Le port et ses bateaux de plaisance alignés le long des quais. On ne peut pas dire que Marseillan soit un port de pêche, bien que quelques pêcheurs et conchyliculteurs de l'étang de Thau y amarrent leurs barques à moteur.

Marseillan (2).JPG

 Les quais ne sont pas oubliés pour ce qui est de la décoration florale...

Marseillan (4).JPG

 *

Marseillan (1).JPG

 Les deux barques de joute (les "Marseillanaises"), l'une peinte en rouge, l'autre en bleu, attendent, en ce mois de juin, les futures compétitions, notamment l'épreuve reine : le fameux tournoi de joutes de la Saint Louis à Sète (vers le 25 août)...

Marseillan (3).JPG

Ce bel immeuble, donnant sur le quai de la Résistance, abrite un restaurant gastronomique proposant les spécialités locales ; une cuisine axée sur les poissons et fruits de mer, cela va de soi...

Marseillan (6).JPG

Depuis l'extrémité d'un des quais délimitant le port, une belle vue sur l'étang de Thau s'offre à nous, avec à l'horizon, "l'île singulière" de Sète...

*****

11:00 Publié dans LANGUEDOC, Vacances | Lien permanent | Commentaires (4) | | | | | Pin it!

09/05/2016

MISE À JOUR ALBUM PHOTOS

L'album "LANGUEDOC V" a été mis à jour, d'une quarantaine de photos.

Retrouvez-le dans la colonne de droite du blog,

sous la rubrique "ALBUMS PHOTOS".

2014.06.23  (12).JPG

[ Ruelle du vieux village, Loupian, Hérault ]

***

Bonne journée et bonne semaine à tous !

*****

07:00 Publié dans Blog, LANGUEDOC | Lien permanent | Commentaires (2) | | | | | Pin it!

27/03/2016

LE CANAL DU MIDI, DANS L'AUDE

 Le Canal du Midi et de la Robine - YouTube.jpg

Le Canal du Midi et de la Robine, dans l'Aude...

Canal de jonction au canal de la Robine, vers Narbonne.jpg

Canal de jonction au Canal de la Robine, près de Narbonne

Canal de la Robine, à Narbonne.jpg

Canal de la Robine à Narbonne

Port de Homps.jpg

Port de Homps

Port du Somail en Minervois.jpg

Port du Somail en Minervois

Pont Saint Rome près du Somail en Minervois.jpg

Pont Saint Rome, près du Somail en Minervois

Pont canal de Répudre près de Paraza en Minervois.jpg

Pont-canal de Répudre, près de Paraza en Minervois

Epanchoir de la Redorte en Minervois.jpg

Épanchoir de la Redorte en Minervois

Écluse quadruple de Saint Roch, Castelnaudary.jpg

Écluse quadruple de Saint Roch à Castelnaudary

Grand bassin, Castelnaudary.jpg

Grand Bassin, Castelnaudary

Trèbes.jpg

Le Canal du Midi à Trèbes

Port de Carcassonne.jpg

Au port de Carcassonne.

***

[ Images : Aude Tourisme ]

***

Joyeuses Pâques à tous !

*****

07:00 Publié dans LANGUEDOC | Lien permanent | Commentaires (1) | | | | | Pin it!

25/03/2016

SÈTE : TROIS SIÈCLES ET DEMI

 

Port de Sète.jpg

Le port de Sète fête, en 2016, ses 350 années d'existence. Tout au long de l'année, des animations sont prévues, mais d'ores et déjà, dans le cadre de l'opération "Escale à Sète", des grands voiliers historiques sont arrivés au port depuis mardi dernier. Cette animation durera jusqu'au lundi 28 mars, avec les visites des bateaux, la parade de la flotte de voiliers catalans, les défilés et musiques des équipages, etc... 

 

Voir le programme, via ce lien : Escale à Sète

 

Dar Mlodziezy.jpg

Le Dar mlodziezy (Pologne)

[ Photo : Port de Sète ]

Santa Maria Manuela.jpg

Le Santa Maria Manuela, navire-école du Portugal.

[ Photo : Port de Sète ]

Voici la vidéo de présentation de cet évènement,

élaborée par l'Office de Tourisme de Sète :

 

 

 Sachez aussi que la Monnaie de Paris a émis une médaille

pour célèbrer les 350 ans du port de Sète en 2016 ( prix : 3,50 € ) :

Sète, 350 ans.JPG

Bref historique :

La ville de Sète est née, en 1666, d'une décision royale et de la volonté de trois hommes: Paul Riquet, Louis XIV et le Chevalier de Clerville.

Paul Riquet cherchait un débouché sur la Méditerranée pour le Canal du Midi dont il avait entrepris le creusement.


Louis XIV avait chargé son ministre Colbert de trouver une rade pour les galères royales et d'y créer un port d'exportation des produits du Languedoc.

Colbert confia cette tâche au Chevalier de Clerville, qui identifia le Cap de Sète comme le site le plus approprié pour la création d’un port.
Les travaux du port commencèrent dès 1666 avec l'édification du môle St Louis. Cette jetée longue de 650 mètres protège l’entrée du vieux port et offre un abri aux bateaux depuis le 17ème siècle. [ O.T. Sète ]

***

Bonne journée à tous !

*****

07:00 Publié dans Actualité, LANGUEDOC | Lien permanent | Commentaires (1) | | | | | Pin it!

21/03/2016

L'ABBAYE SAINTE MARIE DE VALMAGNE

L'ABBAYE SAINTE MARIE DE VALMAGNE 2015 - LE TRÉSOR DU LANGUE-012.jpg

L'abbaye Sainte Marie de Valmagne (à Villeveyrac, Hérault) est un des sites majeurs en matière d'édifices religieux de la région Languedoc-Roussillon.

Vidéos capturées.jpg

Je vous convie, au travers de la vidéo ci-dessous, à en admirer toute la beauté :

[ Vidéo : Sudimagesdu34 ]

***

Bonne journée et bonne semaine à tous !

*****

07:00 Publié dans LANGUEDOC | Lien permanent | Commentaires (0) | | | | | Pin it!

13/03/2016

LE PARC DES CORDELIERS

Parc des Cordeliers (15).JPG

Anduze, en ce matin de juin, nous arpentons les rues de la vieille ville et flânons près de la célèbre pagode...

Parc des Cordeliers (14).JPG

La place couverte, qui fait face à la pagode, a été construite en 1457 et fut appelée "l'orgerie" ou "marché aux grains" où l'on y vendait les châtaignes et, aujourd'hui, les produits locaux.

Parc des Cordeliers (12).JPG

Mais, notre but est de nous rendre au parc des Cordeliers, le jardin public d'Anduze, en passant devant la gare où l'on peut emprunter le train touristique (à vapeur ou diesel) qui relie Saint-Jean-du-Gard.

Parc des Cordeliers (11).JPG

 Parc des Cordeliers (13).JPG

Non sans avoir fait une pose-photo dans la petite locomotive qui trône devant la gare... Allez, un petit tour pour Évelyne et un petit tour pour Gérard, en conducteurs de loco !

Parc des Cordeliers (4).JPG

Nous rejoignons le parc des Cordeliers, qui appartenait aux Cordeliers, frères mineurs de l'ordre de Saint François d'Assise mais fut vendu en tant que bien national pendant la Révolution.

Un plan mentionne les espèces d'arbres remarquables que possède le site, dont, par exemple, un cèdre de l'Himalaya, un cryptomeria du Japon, ou encore un chêne des Canaries, l'un des plus beaux d'Europe... le tout, en plus des essences régionales qui y sont présentes.

Parc des Cordeliers (3).JPG

Près de l'entrée principale du parc, le kiosque a été, récemment, mis en valeur.

Parc des Cordeliers (1).JPG

Une pièce d'eau apporte une note de fraîcheur...

Parc des Cordeliers (5).JPG

...près de laquelle, oies, canards et autres cygnes semblent bien se plaire.

Parc des Cordeliers (2).JPG

*

Parc des Cordeliers (7).JPG

Nous apprécions le calme des lieux et admirons les plantations sans forcément nous préoccuper de les identifier !

Parc des Cordeliers (9).JPG

Jeu d'ombre et de lumière...

Parc des Cordeliers (10).JPG

Les sentiers du parc forment un véritable parcours botanique renseignant le visiteur sur les espèces rencontrées, au travers de panneaux informatifs, comme ici un sapin de Nordmann.

Parc des Cordeliers (6).JPG

Jeu de couleurs aussi, par endroits...

2015.06.11  (7).JPG

Puis, nous nous rendons au belvédère, depuis lequel, par-delà le parc à nos pieds, nous découvrons la gare d'Anduze...

2015.06.11  (8)-001.JPG

La visite est terminée et nous quittons le jardin par une sortie... "secrète" !

***

Bon dimanche à tous !

*****

07:00 Publié dans LANGUEDOC | Lien permanent | Commentaires (2) | | | | | Pin it!

05/03/2016

L'ARRIÈRE-PAYS HÉRAULTAIS

Downloaded Albums.jpg

L'arrière-pays héraultais, vu du ciel par un drone... une autre façon d'apprécier les sites majeurs de cette partie du département de l'Hérault :  le cirque de Mourèze, le Pont du Diable, Saint-Guilhem-le-Désert et le lac du Salagou...

[ Une vidéo de Kunstler Hervé (Visitez sa chaîne sur YouTube) ]

***

Bonne journée et bon week-end à tous !

*****

07:00 Publié dans LANGUEDOC | Lien permanent | Commentaires (0) | | | | | Pin it!

02/03/2016

CETTE

Petite précision : jusqu'en 1927, la ville de Sète s'appelait "Cette"... 

Je vous ai concocté un petit diaporama reprenant diverses cartes postales anciennes (trouvées sur le Net) de la ville de Sète : son port de pêche et tout ce qui gravite autour de cette activité...

Le tout accompagné d'une chanson de Georges Brassens, évidemment ! 

*

2014.06.20  (13).JPG

Vue sur le port de Sète... en 2014.

***

Bonne journée à tous !

*****

07:00 Publié dans De mémoire d'homme, LANGUEDOC | Lien permanent | Commentaires (6) | | | | | Pin it!

22/02/2016

UNE ANCIENNE TRADITION...

Lors de nos dernières vacances en Languedoc, nous promenant un samedi matin de juin dans les rues de Pézenas où se tient le marché hebdomadaire, notre attention fut attirée par l'écho de gens qui chantaient une drôle de chanson à la terrasse d'un café.

En nous approchant, nous avons constaté qu'il s'agissait d'une parodie de mariage, un homme était déguisé en mariée et autour de lui, d'autres personnages, également travestis (une bonne soeur, une sorcière, une cuisinière...) chantaient à tue-tête une chanson où le mot "nobio" revenait sans cesse.

Renseignements pris sur le Net, ce mot, "nobio", d'origine occitane, signifie "mariée" et j'ai pu retrouver, toujours sur la toile, une ancienne tradition (ariégeoise, mais l'Ariège, c'était aussi le Languedoc, autrefois) qui consistait à mettre en scène la promise et le fiancé ; la première, enfermée en sa maison avec ses parents et amis et un portier ; le second, attendant dehors avec ses amis en ayant apporté bijoux et autres cadeaux pour sa bien-aimée. 

Voici un extrait de la description de cette coutume :

 

La noubio (1).JPG

  

Quelques temps avant la noce, et lorsque celle-ci a été fixée, les fiancés ont député auprès de leurs parents et amis, plusieurs jeunes gens et jeunes filles qui vont annoncer la bonne nouvelle et faire les invitations. On les appelle « les embitadous ». Les inviteurs. Ensuite le fiancé conduit sa future chez le bijoutier pour lui acheter « les ors », les joyaux. La coutume veut qu'il lui offre l'alliance et les pendants. Ces derniers sont très souvent suspendus aux oreilles de la craintive demoiselle par le bijoutier lui-même qui, de crainte de manquer la vente, s'empresse de saisir le bouchon de liège et l'aiguille d'argent pour percer les lobes frais et roses, gonflés de sang généreux.

La mariée, « la nobio », apporte rarement une dot en argent. Mais elle apporte toujours le trousseau. « Le noubial » c'est-à-dire : le lit, généralement construit de neuf, en bois de noyer, la vaste armoire, « le cabinet », avec tout le linge nécessaire : draps de lit, mouchoirs, bas, corsages, robes, torchons, serviettes, etc... Tout le linge blanc est finement brodé et c'est la jeune fille elle-même qui en a exécuté patiemment la broderie pendant les veillées d'hiver ou en gardant le troupeau dans les herbages. Ce linge est également marqué aux initiales de la jeune fille.

Le noubial est conduit chez le futur marié peu de jours avant la noce, soit sur une charrette, soit à dos de mulet lorsque les chemins sont difficiles. Le bouvier, habillé de neuf, « cambiat » a accroché un bouquet de fleurs des champs à son long aiguillon, et ses bœufs sont également ornés de fleurs. Lorsque le voyage a lieu à dos de mulet, les bêtes portent aussi des fleurs et des pompons accrochés à la grelottière. La jeunesse qui a été invitée à la noce accompagne le conducteur. Arrivée devant la porte du marié, elle chante : « Ouvrez portes et contrevents. Que bous pourtan de bèliç présents » (Car nous vous portons de beaux présents).

Le trousseau de la mariée était aussi en usage chez les anciennes familles nobles de notre contrée. Dans ces mêmes vallées et celles de la haute Ariège et de l'Hers, avait lieu naguère une cérémonie curieuse, au domicile de la fiancée, la veille du mariage. Le fiancé, escorté de ses camarades, arrive devant la maison de la nobio où règne une animation inaccoutumée. La porte est verrouillée et un silence impressionnant s'établit tout à coup à l'intérieur. On frappe. - Qui est là, demande-t-on de l'intérieur ? Au dehors une voie suppliante répond : - C'est un mendiant qui désire la charité. Ou bien : - C'est un voyageur égaré qui demande l'hospitalité, etc... Et la voix de l'intérieur réplique : « Tempo-li la porto, pourtié ; demando-li que porto ? »  (Ferme-lui la porte, portier ; demande-lui ce qu'il porte). Au bout d'un moment les jeunes gens du dehors déclarent : « le nobi à la porto, nobio ! » (Le marié est à la porte, mariée !) A l'intérieur toujours la même question : demande-li que porto ?

La noubio (2).JPG

Cette scène à laquelle nous avons assisté et alors que les participants se donnaient la réplique en chantant, me semble correspondre à la suite du descriptif de cette tradition (*) :

Alors les amis du fiancé, dans une chanson interminable, et au gré des improvisations, énumèrent tour à tour les cadeaux qu'ils apportent. C'est : « La cansou de la nobio », la chanson de la mariée, qu'ils chantent sur un air dolent :

  • Les de deforo, les sabatous t'en porto, nobio. Les sabatous t'en porto.

     [ Ceux du dehors: Il te porte les souliers, mariée, Il te porte les souliers ]

  • Les de dedins : E tempo-li la porto, pourtié ; Demando-li que porto ?

     [ Ceux du dedans : et ferme-lui la porte, portier, demande-lui ce qu'il porte ? ]

 Toutes les pièces de la toilette et du vêtement de la mariée sont énumérées dans la chanson : les bas, la chemisette, le tablier, le corsage, la robe, le jupon, etc. Au dedans la réponse est toujours la même et la porte reste verrouillée. A la fin de l'énumération la voix du fiancé s'élève : « les jouièls d'amour t'en porti, nobio (Les joyaux d'amour je t'apporte, mariée). À ces mots enchanteurs, la porte s'ouvre à deux battants et toute la jeunesse s'engouffre dans la maison. La fiancée apporte une cruche de vin et en emplit un « pourro » qui circule à la ronde.

(Le pourro est une sorte de cruche en verre munie d'un bec très fin avec laquelle on boit à la régalade).

*

(*) : Toutefois, il se peut que je m'égare !...  ;-)

***

Bonne journée et bonne semaine à tous !

*****

07:00 Publié dans Cultures, LANGUEDOC | Lien permanent | Commentaires (0) | | | | | Pin it!