logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

04/11/2007

PROMENADE A ANDUZE

Un aperçu de la ville d'ANDUZE (Gard), pour ceux qui ne connaissent pas. Cet aperçu n'a pas la prétention d'être exhaustif sur tout ce qu'il est intéressant de voir à ANDUZE...

Petite promenade en photos...

medium_11_JUIN_2007_Anduze_la_Pagode.JPG

La fontaine-pagode aux tuiles vernissées par des céramistes d'Anduze, sélève sur la Place Couverte de la vieille ville depuis 1649. C'est sûrement la curiosité la plus connue de cette cité.

medium_11_JUIN_2007_Anduze_et_la_tour_de_l_Horloge.JPG
La Tour de l'Horloge est célèbre, elle aussi, et date de 1320. Située sur la place de l'ancien château, elle est le seul vestige des fortifications de la ville...
medium_11_JUIN_2007_le_bassin_du_jardin_public_d_Anduze.JPG
Le Jardin public d'Anduze est un endroit très agréable pour un moment de repos... On y trouve des plantations de bambous, en provenance, bien sûr, de la Bambouseraie de Prafrance, toute proche...
 
medium_GARE_D_ANDUZE_VUE_DU_JARDIN_PUBLIC_JUIN_2006.jpg
La gare et son train à vapeur réputé, qui relie Anduze à Saint-Jean-du-Gard d'avril à novembre...
Vue prise depuis le sommet du parc où se situe une terrasse ombragée.
 
medium_11_JUIN_2007_Vue_depuis_le_jardin_public_d_Anduze.JPG
Autre image du jardin public...
medium_11_JUIN_2007_le_Gardon_d_Anduze.JPG
Le Gardon d'Anduze.
medium_11_JUIN_2007_le_Gardon_vers_Mialet.JPG
Le Gardon, entre Anduze et Mialet.
*****

12:10 Publié dans LANGUEDOC | Lien permanent | Commentaires (1) | | | | | Pin it!

02/11/2007

LA PUDEUR DE PAUL VALERY

Paul VALERY est né à Sète, surnommée l'île singulière, en 1871. Ecolier au lycée de Sète, il prétendra plus tard que ses meilleurs maîtres avaient été la mer et le soleil, qu'il apercevait de la cour d'école lorsqu'il avait été "mis au piquet" par ses professeurs.

medium_22_JUIN_2007_à_MEZE_1_.4.JPG

Il étudiera le droit afin d'essayer d'échapper à sa vocation de poète, mais l'amitié de Pierre LOUYS et la découverte des oeuvres de Mallarmé et Rimbaud, lui inspireront ses premiers vers. Il reviendra toujours à la poésie, même après une crise intellectuelle et sentimentale ou son grand silence de seize années entre 1896 et 1912, années durant lesquelles il renoncera aussi bien à la lecture qu'à la création littéraire...

medium_PAUL_VALERY.2.jpg
[ Paul VALERY - Ph. X ]

A partir de 1900, il sera le secrétaire du directeur général de l'agence Havas, car il lui faut subvenir aux besoins de la famille qu'il a fondée. Il occupera cette fonction jusqu'en 1922.

Ce n'est qu'en 1912, lorsque des amis lui demandent l'autorisation de publier ses vers de jeunesse, qu'il se révèle au grand public. En effet, avant la publication de ces poèmes, VALERY les peaufine et La Jeune Parque le rendra célèbre du jour au lendemain.

Il acceptera alors de devenir un homme de lettres officiel et sera élu à l'Académie Française en 1925. Il obtiendra en outre un poste de professeur de poétique au Collège de France en 1937. Conférencier, critique et essayiste brillant, il a droit à sa mort à des obsèques nationales (1945).

medium_cimetieremarin6109_1_.3.jpg
Sète : le cimetière marin [ Ph. X - Découverte34.com ]

Le Cimetière Marin est l'un de ses poèmes les plus connus. Il hésitera à laisser publier ce poème, fruit d'une introspection sur sa vie affective et intellectuelle, alors qu'il était encore adolescent ; ce poème, nuancé d'un ton rarissime de confidence quasi-sentimentale. Modestie ? Pas tout à fait... Cette hésitation nous fait découvrir un Paul VALERY pudique et sensible, qualités propres à nous faire aimer son oeuvre. Pour qui veut bien apprécier la dimension humaine de ces sentiments...

Terminons par un (court) extrait de ce beau poème :

 Ce toit tranquille, où marchent des colombes,
Entre les pins palpite, entre les tombes;
Midi le juste y compose de feux
La mer, la mer, toujours recommencée
O récompense après une pensée
Qu'un long regard sur le calme des dieux!
[ ... ]

31/10/2007

LE BERLINGOT de PEZENAS

medium_23_JUIN_2007_PEZENAS_4_.JPG
Une balade dans Pézenas n'empêche pas d'être gourmand !

*****

On ne peut parler de Pézenas sans évoquer Molière ou Boby Lapointe.

Mais, pour les gourmets et gourmands, devrait-on également citer deux spécialités de cette ville : le berlingot et le petit pâté. Je vous présente aujourd'hui LE BERLINGOT :

medium_berlingo_1_.2.jpg
[ Ph. X ]

Les informations sur l'origine du berlingot ne sont pas d'une grande précision quant à sa date d'apparition. Cela remonterait au XVIIème ou au XVIIIème siècle d'après les historiens et spécialistes, sans autre certitude.

Il est évoqué un Africain en costume de son pays, qui vendait cette friandise, les jours de marché ; une friandise qu'il fabriquait à partir de sucre cuit, chez un pâtissier de la ville, qui l'avait hébergé...

Cet Africain arômatisait sa confiserie en y incorporant des extraits d'anis, de menthe, de café ou de citron, ingrédients encore peu connus en France à cette époque et qu'il rapportait de son lointain pays.

Lorsqu'il fut vieux et avant de repartir vers son pays, cet Africain confia la recette de ce bonbon au pâtissier piscenois...

De nos jours, vous pourrez trouver ce bonbon dans la boutique de Christian BOUDET, qui en est, à ma connaissance, l'un des rares (si ce n'est le seul) fabricant. Ce confiseur est en tout cas cité dans le guide Gault et Millau des bons produits... Le sucre cuit et parfumé de différentes essences (en plus de celles citées plus haut, on trouve des berlingots au chocolat, à la framboise, à la mandarine etc...) avant d'être dressé en bâtonnets et coupé en morceaux. La boutique est située sur la place Gambetta, dans la veille ville, face à l'Hôtel des Consuls.

medium_23_JUIN_2007_PEZENAS_3_.JPG
Maison Consulaire - Pézenas
Si vous voulez en savoir plus sur le berlingot de Pézenas, voire acheter à distance cette gourmandise, visitez donc le site Internet de Christian BOUDET à l'adresse suivante : http://www.berlingotsdepezenas.com/.

09:50 Publié dans LANGUEDOC | Lien permanent | Commentaires (0) | | | | | Pin it!

28/10/2007

FONSERANES ET LE CANAL DU MIDI

Le Canal du Midi, construit par Pierre-Paul RIQUET de 1666 à 1680, est long de 240 km et comporte 103 écluses entre l'Etang de Thau (Hérault) et Toulouse.

Les neuf écluses de Fonséranes, à côté de Béziers, est sans doute l'ouvrage d'art le plus connu et le plus spectaculaire parmi ceux que l'on peut rencontrer tout au long du Canal.

medium_LES_9_ECLUSES_DE_FONSERANNE.jpg
[ Les 9 écluses de Fonséranes, vue d'en haut... - Ph. X - Editions SL ]
medium_CANAL_DU_MIDI_2004_Ecluses_de_FONSERANNES.jpg
[ Les écluses, vues... d'en bas ]
Longues de 325 mètres, les écluses permettent aux bateaux de plaisance et péniches de faible tonnage, de franchir un dénivelé de 25 mètres.

medium_Une_écluse_de_FONSERANNES_2004.jpg
[ La pause (ou la pose ?) sur une des écluses... ]

Le Canal du Midi est connu pour les activités touristiques qu'il peut offrir : randonnées pédestres, à vélo ou VTT, navigation de plaisance avec la location possible de bateaux pour des durées allant de l'heure à la semaine...

medium_CANAL_DU_MIDI_2002.jpg
[ Location de bateau... ]

Des bateaux-promenade, emportant plusieurs dizaines de passagers, le parcourent régulièrement durant la saison d'été. Ce sont pour la plupart des péniches aménagées, à bord desquelles vous pouvez passer une journée agréable au fil de l'eau avec repas du midi inclus et selon des parcours variables, avec divers "ports d'attache" compris entre Agde et... Toulouse.

medium_CANAL_DU_MIDI_2004_près_des_écluses_de_Fonsérannes.jpg
[ Bateau-promenade ]

Une promenade à pied, le long de l'ancien chemin de halage, entre les écluses et le pont-canal au-dessus de l'Orb à Béziers, est très agréable également... Surtout par un bel après-midi d'été, alors que les cyprès vous protègent de leur ombre bienveillante... C'est aussi une autre curiosité à voir : le canal, sur un pont, franchit le fleuve, en contrebas... 

C'est ce que nous avons fait en 2004... Cela n'a rien d'un exploit, cette "randonnée" ne représentant qu'environ 4 km, aller-retour (il fallait bien revenir à la voiture, garée près des écluses !). Nous en gardons un très bon souvenir... <<<

medium_CANAL_DU_MIDI_2004_002.jpg
[ Le long du chemin de halage, après le passage du bateau-promenade... ]
medium_CATHEDRALE_ST_NAZAIRE_vue_depuis_le_Canal_du_Midi_2004.jpg
[ La Cathédrale Saint-Nazaire de Béziers vue depuis le pont-canal ]

07:30 Publié dans LANGUEDOC | Lien permanent | Commentaires (1) | | | | | Pin it!

20/10/2007

LA BAMBOUSERAIE

Quand nous avons décidé de passer une semaine de vacances dans le Gard, du côté d'Anduze, en 2001, nous voulions surtout nous faire une idée de ce que valait la fameuse Bambouseraie de Prafrance à Générargues, dont nous avions tant entendu parler au travers de prospectus touristiques ou par nos relations...

Nous avons donc visité ce site cette année-là et nous y sommes retournés en 2006, parce que cette excursion nous avait bien plu, mais aussi parce que la Bambouseraie venait de fêter ses 150 années d'existence.

En 1855, en effet, le Cévenol Eugène MAZEL, de retour d'Extrême-Orient d'un voyage d'étude des... mûriers, rapporta des plants de bambous et les installa au bord du Gardon, au lieu-dit Prafrance, commune de Générargues (Gard) à environ 5 km. d'Anduze. Bénéficiant des alluvions de la rivière et du micro-climat de l'endroit, la forêt de bambous devint rapidement une jungle étonnante. La Bambouseraie était née.

Le parc fait actuellement 40 hectares, c'est le plus grand espace en Europe, consacré au bambou (10 ha rien que pour cette plante). On peut y admirer, outre plus d'une centaine de variétés de bambous, des palmiers, séquoias, magnolias, bananiers, coniféres exotiques et autres "gingko biloba".

medium_bambouseraie_2001.jpg


Certains bambous peuvent atteindre 35 mètres de hauteur et croître de plus de 30 centimètres par jour ! Saviez vous que le bambou est une graminée, comme le blé ?... Il ne prend la consistance du bois qu'au bout de 3 années de croissance et est alors utilisé, en Asie, pour la construction d'habitations, la fabrication d'instruments de musique, de tuyaux d'irrigation etc... La Politique de Développement Durable de la France a entraîné des études sur les diverses utilisations possibles de ce végétal, mais ça c'est une autre histoire...

En 2006, les aménagements créés pour célébrer les 150 ans de la Bambouseraie valaient à eux-seuls le déplacement... Nous vous livrons ici quelques photos, histoire de vous faire découvrir la Bambouseraie, si toutefois vous ne la connaissez pas encore...

Il faut voir le Vallon du Dragon, inspiré des principes chinois du Feng Shui et spécialement créé pour les 150 ans de la Bambouseraie...

medium_A_LA_BAMBOUSERAIE_ANDUZE_JUIN_2006_004.jpg


medium_A_LA_BAMBOUSERAIE_ANDUZE_JUIN_2006_003.jpg


medium_A_LA_BAMBOUSERAIE_ANDUZE_JUIN_2006_001.jpg


medium_A_LA_BAMBOUSERAIE_ANDUZE_JUIN_2006_002.jpg


... et admirer aussi des dizaines d'essences d'arbres différentes, issues des "quatre coins du monde"...

medium_A_LA_BAMBOUSERAIE_ANDUZE_JUIN_2006_005.jpg


... vous promener dans le village laotien, construit tout en bambou (non ?? ...si !!). Ainsi, l'autel des génies, où vous pourrez invoquer les esprits auxquels vous croyez !...

medium_A_LA_BAMBOUSERAIE_ANDUZE_JUIN_2006_006.jpg


... ou une habitation laotienne typique :

medium_A_LA_BAMBOUSERAIE_ANDUZE_JUIN_2006_007.jpg


Enfin, vous pourrez terminer votre balade en passant par le labyrinthe (de bambous, évidemment !), ou par la serre pour y acheter des plantes ou... des pousses de différentes variétés de bambous, ou encore regarder les carpes koï évoluer dans les canaux et bassins (photo ci-dessous), avant de vous "sustenter" au restaurant, à la sortie... si vous ne vous êtes pas égarés dans le labyrinthe, cela va de soi...!!!

medium_Copie_de_bambouseraie_2001.jpg

14:40 Publié dans LANGUEDOC | Lien permanent | Commentaires (0) | | | | | Pin it!

17/10/2007

CHALUTIERS ET GOELANDS

Je dédie ces deux photos à Danielle (blog "la bavarde...") qui, comme moi, aime assister à la rentrée au port des chalutiers.

Si Danielle a pris sa photo au Grau du Roi, les miennes ont été prises au large de Sète. Bien qu'à vol d'oiseau (c'est le cas de le dire..), de Grau du Roi à Sète, il n'y a pas loin... !

Les mouettes suivent les chalutiers, car lorsque ceux-ci reviennent de leur journée de pêche, les hommes d'équipage préparent déjà le poisson en procédant à un tri. Ils rejettent à la mer les poissons et autres crustacés qui ne conviennent pas (pour leur taille ou leur appartenance à une espèce non recherchée).

Les volatiles se précipitent alors pour "la curée"...

medium_19_JUIN_2007_SETE_Retour_de_pêche.JPG

Je joins aussi les fichiers pour voir les photos en grand format, parce que je les ai prises de loin, depuis la côte, et l'on ne distingue pas trop bien les détails :

19_JUIN_2007_SETE_Retour_de_pêche.JPG

19_JUIN_2007_SETE_Retour_de_pêche_1_.JPG

medium_19_JUIN_2007_SETE_Retour_de_pêche_1_.JPG

10:30 Publié dans LANGUEDOC | Lien permanent | Commentaires (1) | | | | | Pin it!

16/10/2007

MARIANNE et MARSEILLAN

Le 6 octobre, je vous parlais de la statue de la Liberté. Aujourd'hui, c'est au tour d'un symbole plus "hexagonal" de faire l'objet de mon article : la Marianne de la République française...

Pourquoi classer cette note dans la catégorie "Languedoc" allez-vous vous demander ?

Tout simplement, parce que la première statue de Marianne a été érigée à Marseillan (Hérault) en 1878. Oeuvre du sculpteur Taillefer (ça ne s'invente pas, mais la statue est quand-même en pierre), financée par souscription publique, elle fut restaurée en 1989. En voici la photo :

medium_La_Marianne_de_Marseillan_la_plus_ancienne_de_France.jpg


Pour ceux qui veulent en savoir plus sur notre Marianne, voici un résumé trouvé sur Internet (perso.orange.fr/patrice talvast/marianne.html) :

>>>>>> Marianne représente la République Française, elle symbolise l'attachement des citoyens de la révolution populaire à la République, Marianne c'est la liberté, l'égalité et la fraternité.
Marianne semble provenir du prénom Marie-Anne, très répandu au XVIIIème siècle parmi la population féminine du royaume. Pour les aristocrates, ce prénom n'était pas un prénom digne, il est considéré dans ce milieu comme péjoratif, il représentait le peuple. Les révolutionnaires l'ont adopté pour symboliser le changement de régime, mais surtout il mettait en avant la symbolique de la "mère patrie", de la mère nourricière qui protège les enfants de la République.

L'image de la Marianne et son bonnet phrygien trouvent leur origine dans l'Antiquité. Le bonnet phrygien est porté par les esclaves affranchis de l'empire Romain. Ils deviennent à ce moment citoyen de l'Empire.
Les premières représentations d'une femme à bonnet phrygien apparaissent sous la révolution française. Un bonnet pratiquement identique coiffait les marins et les galériens de la Méditerranée, les révolutionnaires venus du Midi les amenèrent à Paris.
Sous la IIIème République, on retrouve Marianne sous la forme de statue ou de buste, particulièrement dans les mairies, représentation directe de la République.
(...)
A partir de 1789 des personnages féminins sont représentés par l'intermédiaire de tableaux ou de sculptures, ils portent les valeurs de la liberté et de la Révolution. Ils sont parfois accompagnés de pique ornée du bonnet phrygien, les femmes de la liberté peuvent être drapées d'une longue robe tunique, elles sont solennelles ou conquérantes.

Un décret de 1792 dispose que "le sceau de l'Etat serait changé et porterait pour type la France sous les traits d'une femme vêtue à l'Antique, debout, tenant de la main droite une pique surmontée du bonnet phrygien, ou bonnet de la liberté, la gauche appuyée sur un faisceau d'armes, à ses pieds, un gouvernail".
On rencontre également à ses pieds les tables de la loi et la Déclaration des Droits de l'Homme présentées au monde.

Après 1799, la fin de la République et le début du Ier empire affaiblissent la représentation de Marianne, même si le thème de la liberté reste vivace .Son nom réapparaît un temps avec la seconde République mais prend souvent un sens négatif.

En 1852 Napoléon III le nouvel empereur, fait remplacer sur les pièces de monnaie et sur les timbres-poste la figure de Marianne par sa propre effigie. La commune de 1870 développe le culte de la combattante révolutionnaire au buste dénudé qui porte le bonnet phrygien rouge des sans-culotte, mais elle n'est pas nommée Marianne.

Sous la IIIème République deux modèles s'affrontent, la statue à épis et la statue à bonnet phrygien.La première représente une République modérée, la seconde une République révolutionnaire, le républicain du peuple la nomme Marianne.

Peu à peu la République s'installe, et les bustes se multiplient dans les mairies et lesécoles. Un modèle est plus ou moins imposé, c'est un buste de femme au visage jeune et calme, portant parfois la couronne d'épis ou le plus souvent un bonnet phrygien.

L'assimilation de la République Française à "La Marianne" est maintenant acquise. Marianne a survécu aux cinq Républiques et aux bouleversements de l'histoire. Les dernières représentations les plus en vogue dans les mairies aujourd'hui, sont celles reprenant les traits de Brigitte Bardot et de Catherine Deneuve. <<<<<<<<

17:00 Publié dans LANGUEDOC | Lien permanent | Commentaires (2) | | | | | Pin it!

14/10/2007

MOLIERE et PEZENAS

medium_Statue_de_Molière_place_du_14_Juillet_à_Pézenas.jpg

[ Statue de Molière, place 14 Juillet à Pézenas - Ph. Ed. Ici et Là ]

C'est Armand de Bourbon, prince de Conti et frère du Grand Condé qui hérita du comté de Pézenas, au XVIIème siècle. Ce dernier mène grande vie (quelque peu débauchée... ) et à sa cour, plus de deux cents personnes sont installées en permanence. Artistes et intellectuels y accourent, venus des quatre coins du royaume de France.

medium_Le_prince_de_Conti.3.jpg

[ Le prince de Conti par Hyacinthe Rigaud. Coll. partic. // Ph. X ]

Le prince de Conti aime aussi à s'entourer de troupes de théâtre et prend Molière, de passage dans la région, sous sa protection, grâce à l'influence de Jean-François Sarrasin, lui-même poète et auteur de nombreuses oeuvres littéraires.

Molière séjourna à trois reprises à Pézenas (en 1650-51, 1653, 1655-56). Il se produit, avec sa troupe, à La Grange des Prés (grande maison construite par Henri Ier en 1587, lieu de réunion d'une véritable cour et où sont données des fêtes fastueuses).

Molière obtiendra même une pension et sa troupe prend le nom de "Comédiens de son altesse sérénissime le prince de Conti". Les représentations que donneront Molière et sa troupe, à Pézenas, connaîtront pour la plupart, un immense succès...

Le prince aurait inspiré Molière pour son personnage de Don Juan. L'abbé Rouquette , membre de la suite du prince, aurait servi de modèle au Tartuffe.

Molière se liera aussi d'amitié avec le barbier Gély, dont la maison sert de nos jours à abriter le Syndicat d'Initiative de Pézenas.

Mais le prince de Conti, affaibli par la maladie, glisse progressivement de la débauche vers la dévotion religieuse et retire sa protection à Molière. Une page se tourne, mais le livre restera à jamais ouvert...

medium_affiche_reconstitution_historique_606_1_.jpg

[ Il ne se passe pas une année où la ville de Pézenas ne rende hommage à Molière d'une manière ou d'une autre... - Ph. Ville de Pézenas ]

08:00 Publié dans LANGUEDOC | Lien permanent | Commentaires (1) | | | | | Pin it!

12/10/2007

LES GRANDS ESPACES...

medium_26_JUIN_2007_SAINT_GUILHEM_LE_DESERT_35_.JPG

Je vous présente l'un des plus petits espaces verts que j'aie jamais vu... Je pense qu'il ne doit pas dépasser les 30 m2. Un banc, un olivier, quelques potées de fleurs, le tout à l'ombre d'une vieille bâtisse du village...

C'est à Saint-Guilhem (Hérault) que j'ai pu photographier ce square, officiellement dénommé "espace vert" par la commune ! Et interdit aux chiens, siouplaît...

Peut-être est-ce le plus petit espace vert de France ?

Si quelqu'un en a vu un plus petit, qu'il me le fasse savoir. Merci.

09:30 Publié dans LANGUEDOC | Lien permanent | Commentaires (3) | | | | | Pin it!

10/10/2007

TOTEMS HERAULTAIS

Beaucoup de villes et villages de notre belle France se sont dotés de symboles que l'on peut nommer "totems", à l'instar de ces représentations d'animaux qui étaient vénérées par certaines tribus amérindiennes. Ces totems sont censés protéger et représenter la ville ou le village qui les ont élus.

Si dans le nord de la France, nous avons nos Géants, beaucoup de communes de l'Hérault possèdent leur totem, figurant un animal. Je vous propose de faire un petit inventaire (non exhaustif...) de ce que j'ai découvert à ce sujet... (et les explications sur l'origine de ces totems, lorsque j'ai pû en trouver).


medium_Le_poulain_de_Pézenas.jpg

Le Poulain de PEZENAS
L'histoire du Poulain de Pézenas, remonte à Louis VIII, qui partant en croisade, dut laisser sa jument malade. Mais à son retour, la jument était bel et bien vivante et avait donné naissance à un poulain. Deux consuls locaux s'étaient chargés de soigner la jument. En remerciement, le roi fit construire un poulain en bois, pour commémorer l'évènement...
La tradition en est restée, depuis le XIIIème siècle, et le Poulain est sorti aux grandes occasions et plus spécialement le Mardi Gras ou lors des Fêtes de Molière au début de l'été...

medium_800px-Poulain_de_Pezenas_1_.jpg

Le Poulain de PEZENAS, en... tournée dans le nord de la France...

medium_La_chèvre_de_Montagnac_ou_Cabreta.jpg

La Chèvre (ou Cabreta) de MONTAGNAC [ Ph. : X ]
Vers 1200, Anne, femme d'un consul montagnacquois, était à l'enseigne de la mort, quand un certain Jacou arriva au village avec sa chèvre, dont le lait avait d'extraordinaires vertus... Ce dernier réclama que l'on gave son animal de raisin avant que son lait ne soit donner à boire à la pauvre Anne, qui, bien-sûr guérit rapidement...

medium_L_âne_de_Bessan.jpg

L'Ane de BESSAN...[ Ph. : X ]
Bessan défile avec son âne au début août de chaque année...
Il existe deux versions sur l'origine de l'âne de Bessan.
La première voudrait qu'on élisait le plus bel âne, lors de la Foire aux Anes, qui se tenait sur le chemin des... Anes. L'âne élu, encore appelé "âne désignat" était ensuite promené dans tout le village au son du hautbois.
La seconde version évoquerait l'âne qui, par ses braiements, aurait averti la population de la ville de Gignac de l'imminence d'une invasion sarrasine, au VIIIème siècle, permettant ainsi d'organiser la défense et de sauver la ville...

medium_L_âne_de_Gignac.jpg

...Ou l'Ane de GIGNAC[ Ph. : X ]
Gignac (voir légende ci-dessus) fait défiler son âne à l'Ascension... Ce dernier s'appelle... Martin (de là à dire qu'il y a plus d'un baudet qui s'appelle Martin !?) et représenterait un ancien seigneur de la ville !

medium_Le_boeuf_de_Mèze.jpg

Le Boeuf de MEZE[ Ph. : X ]
C'est à la mi-août que l'on sort le Boeuf à Mèze...
C'est pour perpétuer le souvenir du boeuf exceptionnel (par la taille), que possédait une modeste famille installée au bord de l'Etang de Thau en l'an 59 av. J.C. (eh, oui, c'est pas d'hier...) que l'on caracole derrière cet animal.

medium_Le_chameau_de_Béziers.jpg

Le Chameau de BEZIERS[ Ph. : X ]
Aphrodise, venu d'Egypte, avec son chameau, pour évangéliser la région est à l'origine de la tradition du "camel" ou chameau de Béziers. Cet apôtre fut martyrisé et à sa mort, son chameau fut recueilli par un seigneur local qui en prit soin. Lorsque le chameau mourut à son tour, une réplique fut fabriquée...
Le Chameau est sorti le jour de la St-Aphrodise, fin avril.

Mais, il y a aussi...
medium_Le_hérisson_de_Roujan.jpg

...le Hérisson de ROUJAN[ Ph. : X ]
A Roujan, aussi, il y a deux explications pour ce hérisson, deux histoires trop longues pour être contées ici. Mais dans l'une de ces histoires, vers l'an mille, un hérisson parvint, indirectement, à sauver le village, en blessant avec ses piquants un "espion" qui se renseignait sur les systèmes de défense des lieux.

medium_L_escargot_de_Maureilhan_et_Saint-Pargoire.jpg

...ou l'Escargot, que se partagent MAUREILHAN et SAINT-PARGOIRE[ Ph. : X ]

Et, encore :

- les Poulains d'Adissan et Alignan-du-Vent

- le Bouc de Paulhan,

- le Cochon noir de Saint-André-de-Sangonis, en hommage à cet animal qui réussit à attraper une pomme au vol, lancée par Maîte Boulidou... Ce dernier, devant l'indécision de ses concitoyens pour élire l'un d'entre eux au rang de consul, avait proposé que soit élu celui qui rattraperait la pomme...

- le Bélier de Saint-Jean-de-Fos,

- l'Ours de Claret,

- le Crabe de Marseillan et celui de Saint-Pargoire,

- le Pélican de Puisserguier,

- la Chenille de Pinet,

- le Hanneton de la Grande-Motte...

Et j'en oublie sûrement plus d'un...

08:00 Publié dans LANGUEDOC | Lien permanent | Commentaires (1) | | | | | Pin it!

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique