logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

10/04/2013

LITTLE EVA

Il y a 10 ans de cela, aujourd'hui, décédait des suites d'un cancer la chanteuse américaine Eva Narcissus Boyd, alias Little Eva.

Elle n'avait que 19 ans quand elle enregistrait la chanson "Locomotion" en 1962. Un titre qui se classera en première position des hits-parades américains et qui allait faire le tour du monde...

Je n'avais que 13 ans à l'époque et ce morceau m'avait beaucoup plu : il était parfait pour faire le twist ! Replongeons-nous dans ce contexte :

Laurent Voulzy lui rendait indirectement hommage à travers sa chanson "Rockollection", en 1977:

*****

27/03/2013

CLEBANOFF ET TABOO...

Difficile de trouver une biographie d'Herman Clebanoff, sur le Net. Même le site de la BBC est sec  à ce propos !...

Toujours est-il que ce Clebanoff enregistra, avec son orchestre de cordes, ce morceau, intitulé "Taboo" (ou "Tabu") au début des années soixante et que cet air m'avait interpellé à l'époque...

A classer dans les musiques "exotiques, latines"...

Peut-être que pour vous aussi, cela vous dira quelque chose :

Ci-dessous, une autre version, qui date de 1962, plus fantaisiste, mais avec un côté plus "typique" aussi, par l'orchestre de Michel Magne :

***

Bonne journée à tous !

*****

07:00 Publié dans Musique et variétés | Lien permanent | Commentaires (2) | | | | | Pin it!

21/03/2013

HYMNE AU PRINTEMPS

 C'est le printemps !

 Printemps.jpg

Enfin... il paraît que c'est le printemps !...

S'il vous manque - comme c'est mon cas - quelques rayons de soleil pour y croire,

consolez-vous en écoutant la belle chanson de Félix Leclerc, 

qu'il écrivit en 1951 (paroles et musique)

et qui fut le succès de l'année au Québec :

"L'Hymne au Printemps"... 

 

[ Félix Leclerc, dans une émission télévisée, dans les années soixante (1966 ?) ]

L’HYMNE AU PRINTEMPS

 

Les blés sont mûrs et la terre est mouillée
Les grands labours dorment sous la gelée
L´oiseau si beau, hier, s´est envolé
La porte est close sur le jardin fané...

Comme un vieux râteau oublié
Sous la neige je vais hiverner
Photos d´enfants qui courent dans les champs
Seront mes seules joies pour passer le temps

Mes cabanes d´oiseaux sont vidées
Le vent pleure dans ma cheminée
Mais dans mon cœur je m´en vais composer
L´hymne au printemps pour celle qui m´a quitté

Quand mon amie viendra par la rivière
Au mois de mai, après le dur hiver
Je sortirai, bras nus, dans la lumière
Et lui dirai le salut de la terre...

Vois, les fleurs ont recommencé
Dans l´étable crient les nouveau-nés
Viens voir la vieille barrière rouillée
Endimanchée de toiles d´araignée

Les bourgeons sortent de la mort
Papillons ont des manteaux d´or
Près du ruisseau sont alignées les fées
Et les crapauds chantent la liberté
Et les crapauds chantent la liberté...

***

Bonne journée à tous !

*****

15/03/2013

LES VIEUX MARIES

Combien d'années de mariage comptabilisez-vous ?...

Pour notre part, cela fait 38 ans que nous nous sommes unis "pour le pire et le meilleur", selon la formule consacrée !

Petite précision (à 13 h. 30) : à la lecture des premiers commentaires postés sur cette note, je m'aperçois que mes visiteurs pensent que je me suis marié un 15 mars. Je n'ai pas indiqué que cela faisait 38 ans aujourd'hui ! En réalité, Evelyne et moi, nous nous sommes mariés le 15 juin 1974... !

Voici un petit pps, inspiré par la chanson de Michel Sardou  "Les Vieux Mariés"... 

 

Les vieux mariés.jpg

Cliquez sur le lien, ci-dessous, pour ouvrir le diaporama :

Les vieux mariés.pps

***

Bonne journée à tous !

*****

07:00 Publié dans Musique et variétés, Philo | Lien permanent | Commentaires (8) | | | | | Pin it!

07/03/2013

MI-CAREME

C'est aujourd'hui la mi-carême et cela m'a fait penser à une ancienne chanson de Gilbert Bécaud où il est question de cette fête... "Marie Marie", musique de G. Bécaud, paroles de Pierre Delanoë date de 1959 :


La Mi-Carême est une fête carnavalesque traditionnelle, d'origine française. Fêter la Mi-Carême est une pratique qui remonte au Moyen Âge et se perpétue jusqu'à nos jours dans certains villages de France (par exemple à Équihen-Plage) ainsi que dans ses anciennes colonies (comme au Québec, dans l'ancienne Nouvelle-France ou à Saint-Martin). La Mi-Carême était aussi jadis en France la Fête des blanchisseuses, des débitants de charbon et des porteurs d'eau1.

La Mi-Carême au Carnaval de Paris, appelée aussi fête des blanchisseuses, est, avec laPromenade du Bœuf Gras, une des deux grandes fêtes du Carnaval de Paris.

La fête de la Mi-Carême est une fête carnavalesque d'origine française située en dehors de la période traditionnelle du Carnaval. Ces deux particularités ont fait qu'au Brésil on appellemicareta une fête carnavalesque se déroulant en dehors de la période traditionnelle duCarnaval. Ce mot est dérivé du français mi-carême.

Mi-careme.2.jpg

(Clic sur l'image pour accéder au site "Coups de coeur pour le Québec")

*

La célébration de la Mi-Carême ressemble notamment à celle des Mardi gras en Louisiane.

LA TRADITION AU QUEBEC :

À l'Isle-aux-Grues (Québec), par exemple, les hommes (et, moins fréquemment, des femmes) sont déguisés par les femmes du village qui s'investissent souvent des mois durant à confectionner de somptueux costumes. En groupes plus ou moins importants, les « mi-carêmes » défilent dans le village, de maison en maison. Ils visitent les salons et les cuisines où on leur a préparé des mets et des boissons alcoolisées.

Mi-careme.jpg

(Clic sur l'image pour accéder au site "Coups de coeur pour le Québec")

Lorsque le groupe de lurons masqués - plus ou moins éméchés à mesure qu'avance la soirée - investissent un salon en dansant et faisant toutes sortes de simagrées, les enfants encore debout à cette heure tardive, et n'attendant que ce moment, s'écrient typiquement : « les Mi-Carêmes !, les Mi-Carêmes !» - un peu à la manière dont ils s'exclameraient à la vue d'un Père Noël -, tandis que les adultes tentent de deviner qui se cachent derrière le masque (l'identité des Mi-Carêmes est un secret chèrement gardé jusqu'à la toute fin des festivités, qui durent cinq soirs). Ce n'est que lors d'un dernier tour de piste dans une grande salle communautaire le soir du samedi que les Mi-Carêmes finissent par retirer leur masques dévoilant leur identité, au grand plaisir des spectateurs. Le lendemain matin, dimanche, une messe est célébrée à l'église du village et il est de coutume que les Mi-Carêmes assistent à l'office encore vêtus de leur costume de la veille. [ Wikipedia ]

*****

16/02/2013

LES PETERS SISTERS

Vous souvenez-vous des Peters Sisters ? Durant les années 1950 - 1960, ces trois soeurs, chanteuses américaines, furent souvent invitées dans des émissions de variétés, à la télévision, notamment dans les spectacles réalisés par Jean Nohain. C'était la période où elles faisaient une tournée en Europe et tentaient de faire carrière en France...

Peters Sisters.jpg

Les Peters Sisters étaient plus connues pour leur embonpoint, (objet de raillerie), que pour leurs voix. Un a priori déplacé et tout-à-fait injuste, car elles étaient de talentueuses chanteuses de jazz.

Voici leur biographie (source Wikipedia) : 

Nées en Californie à Santa Monica, d'une famille de 5 enfants, 3 sœurs partagent leur passion pour la musique composée. Anne, Mattie et Virginia Peters, chantent à l’église dès leur plus jeune âge et se livrent à des numéros de danse acrobatique et de contorsionnisme au collège, avant de débuter dans des cabarets de Los Angeles. Plus tard, elles formeront le trio "Peters sisters".

Les filles sont remarquées par Eddie Cantor, le célèbre fantaisiste des États-Unis. Eddie les engagent dans son film Ali baba goes to town, une comédie musicale.

Les sœurs jouent dans des comédies musicales, dans les années 1930 à 1950.

À partir de 1949 à 1963, les Peters sisters entament une carrière musicale et sortent quelques disques en français, anglais et en allemand, puis font une tournée en Europe.

En 1963 à la disparition de Mattye, le trio se sépare. La cadette Virginia réalise une carrière solo.

Ecoutons-les, tout d'abord dans un morceau plutôt comique, intitulé "Mama wants to know who stole the jam" (Maman veut savoir qui a volé la confiture) puis interprétant la chanson "Sur ma vie" de Charles Aznavour...

***

Bonne journée à tous !

*****

13/02/2013

JE SUIS CE QUE JE SUIS...

Michael CHAPLIN, né en 1946 de Charles CHAPLIN et Oona O'NEILL, sa quatrième épouse, fut considéré comme le fils "maudit" du grand personnage (*). Il apparut dans deux films en compagnie de son père : "Les Feux de la Rampe" en 1952 où il tient le rôle d'un petit garçon dans la scène d'ouverture et dans "Un Roi à New-York", en 1957 où il joue l'enfant qui dénonce ses parents pour anti-américanisme (c'était l'époque du maccarthisme...)

Hormis ces deux apparitions essentielles, Michael CHAPLIN, fut quelque peu délaissé par son père. Un père qui eut, en tout, onze enfants avec trois de ses épouses, ceci expliquant peut-être et en partie le désintérêt du père envers cet enfant ? Dans les années soixante, Michael CHAPLIN devint, pour un temps, chanteur en interprétant une chanson intitulée "I am what I am" ; en français : "Je suis ce que je suis". Ce morceau ne connut qu'un succès d'estime, mais fut peut-être un appel désespéré adressé à celui qui l'avait abandonné : son père, le grand Charlie Chaplin ? Ainsi, dans les paroles de la chanson, on retrouve à plusieurs reprises : "Je suis ce que je suis, n'essayez pas de me changer, vous ne pouvez changer ma condition"...

Michael CHAPLIN s'est ensuite tourné vers le scénario et la production de films et c'est lui, le fils maudit, qui, bizarrement, s'occupait, il y a encore quelques années, de l'entretien du manoir que possédait Charlie Chaplin, à Vevey en Suisse...

"I am what I am" : une chanson où l'on retrouve Peter ADLER,

(le fils de Larry ADLER, pour ceux qui connaissent), à l'harmonica...

(*) : Voir à ce sujet, et entre autres, le livre de François-Guillaume LORRAIN, "Les enfants du cinéma", éditons GRASSET et, dans la suite de cette note, la composition de la famille CHAPLIN.

***

Lire la suite

19/01/2013

POLKA DE L'ENCLUME

Un peu de musique de genre, pour égayer ce samedi plutôt "congelé" ?

Voici la "Polka de l'Enclume", une oeuvre composée par Albert PARLOW (1824-1888), compositeur allemand qui fut jusqu'en 1880 directeur musical de l'armée prussienne. C'est PARLOW qui popularisera l'enclume comme instrument de musique, grâce à ce morceau. Richard WAGNER l'avait également utilisée pour son opéra "L'Or du Rhin", en 1853.

L'interprétation est ici exécutée par l'Harmonie municipale

de la ville d'Avion (près de Lens) :

*****

02/01/2013

CELINE DION

Céline Dion et sa chanson "Parler à mon Père", pour bien commencer l'année 2013, avec ce diaporama musical...

Céline Dion.jpg

Cliquez sur le lien, ci-dessous, pour ouvrir le fichier

[ Power Point automatisé, sonorisé ] :

Parler à mon père - Jack Didier.pps

***

Bonne journée à tous !

*****

07:00 Publié dans Musique et variétés | Lien permanent | Commentaires (7) | | | | | Pin it!

13/12/2012

DOLLY PARTON

La danse country a ses adeptes sur Blog50 ; aussi, voici pour leur faire plaisir (enfin, j'espère...) Dolly Parton, surnommée la "Reine de la country"

Pour commencer cette journée en musique...

[ Jolene - Dolly PARTON ]

***

Bonne journée à tous !

*****

07:00 Publié dans Musique et variétés | Lien permanent | Commentaires (1) | | | | | Pin it!