logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

11/11/2009

VIMY (Réédition de la note du 9 nov. 2008)

Dans la région Nord - Pas-de-Calais, l'un des sites ayant conservé le plus de traces de la première Guerre mondiale, c'est Vimy.

MEDIUM~2.JPG
[ Vue d'une tranchée ]
***
Dans mon album "Pas de Calais", je présente plusieurs photographies du Mémorial canadien qui a été édifié sur les lieux de cette bataille pour la conquête de la crête de Vimy, qui eut lieu en avril 1917 et où périrent -entre autres- des milliers de soldats de ce pays.
medium_Vimy-refuge_souterrain_et_vieux_mobilier.jpg
[ Abri souterrain et restes de mobilier ]
***
Si une grande partie de ce que l'on peut appeler les "infrastructures militaires" (tranchées, casemates, tunnels) a fait l'objet de restaurations, tout le matériel exposé a été laissé en l'état.
medium_Vimy-tunnel.jpg
[ Tunnel ]
***
La quasi totalité du site est visitable toute l'année, mais à certaines heures seulement. Du 10 mai au 30 novembre, des guides canadiens offrent leurs services pour la visite du "Tunnel de la Grange".
Obus non explosé.jpg
[ Un obus non explosé, dans un tunnel ]
***
Pour l'Allemagne, la crête de Vimy présentait une grande importance d'un point de vue stratégique, pour l'observation de l'armée canadienne et la protection du bassin minier de Lens.
Reliques.jpg
 [ Reliques de la guerre ]
***
Vimy.jpg
[ Autre vue des tranchées (ph. Nordmag) ]
*****

09/11/2009

PROMENADE DANS LILLE

Hier, dimanche, nous sommes allés voir Romain, qui habite maintenant la banlieue lilloise. En fin d'après-midi, nous en avons profité pour nous promener dans le centre-ville de Lille et pris quelques photos.

IMG_4381-1.JPG
Le monument aux morts de la guerre 1914-18, objet de polémique depuis sa création, notamment à cause de sa situation masquant les derniers vestiges du palais que Philippe le Bon fit bâtir au XVème siècle. Ce palais est l'un des rares bâtiments médiévaux subsistant encore à Lille...
IMG_4386-1.JPG
La grand'place ou place du Général de Gaulle, avec le beffroi illuminé.
Evelyne y a photographié la "Déesse" sur sa colonne, mais il n'y a rien à retirer de la photo : elle est trop floue !
IMG_4391-1.JPG
Il régnait déjà comme un air de fête, les fêtes de fin d'année approchant à grands pas... Ici, un arbre à friandises, dans la vitrine d'un célèbre chocolatier lillois.
IMG_4392-1.JPG
Dans les rues de la vieille ville, bordées d'immeubles anciens...
IMG_4399-1.JPG
Les façades des immeubles les plus remarquables sont mises en valeur par des éclairages ponctuels...
IMG_4404-1.JPG
Certains ont une façade décorée de dessins et motifs "rococo"...
IMG_4402-1.JPG
Les influences architecturales sont nombreuses : espagnole, néerlandaise, Art nouveau...
IMG_4406-1.JPG
Près de la gare de Lille-Flandres : jets d'eau illuminés. Nous reprîmes le métro pour retourner chez Romain...
*****

16:30 Publié dans Nord - Pas de Calais | Lien permanent | Commentaires (1) | | | | | Pin it!

06/11/2009

V'LA AUT' CHOSS' !

VOILA AUTRE CHOSE !...

Pas plus tard que mercredi dernier, les journaux régionaux (La Voix du Nord / Nord-Eclair) nous apprenaient que certains terrils (une quinzaine dans la région) seraient radioactifs !

Nord-Eclair 4 nov. 2009.jpg

Les sites concernés seraient surtout les terrils recouverts de cendres provenant des centrales électriques utilisant le charbon comme combustible. La polémique se serait déclenchée du côté d'Haillicourt (près de Bruay-en-Artois) où le terril du 2bis aurait fait l'objet d'une étude initiée par l'association "les Robins des Bois" ; étude qui a dénoncé la "présence éventuelle de radioactivité naturelle renforcée" !

Terrils d'Haillicourt.jpg

Mais, le même jour, dans un autre article, la presse régionale confirme aussi que l'on en est encore qu'au stade de la précaution :

Nord-Eclair 4 nov. 2009 001.jpg

Dans la région, de nombreux sites, où se trouvent des terrils, ont fait l'objet d'aménagements pour les loisirs ou l'agrément : création de sentiers de randonnées, plantations, aires de jeux etc...

Terrils.jpg

Sans paniquer, on est en droit de se demander, quand-même, si l'on ne court pas un risque particulier d'irradiation en fréquentant ces lieux trop souvent ou en habitant dans leurs environs ? Surtout qu'il est question d'interdire l'accès aux abords des terrils incriminés !

Une réponse plus claire et basée sur des données précises devrait être apportée dans les mois qui viennent, à condition que l'Etat prenne en mains ce dossier...

Toutefois, je pense que nous sommes loin d'atteindre l'importance des dangers encourus en matière de radioactivité dans d'autres zones en France. C'est ainsi le cas des habitants de Saint-Priest (Loire) où les résidus de la mine d'uranium ont servi de matériaux de construction, de remblai de chemins ou étaient stockés sans grande précaution, jusqu'en 1980, date de l'arrêt de l'exploitation du minerai.

Mesures par la Criirad sur les lieux de promenade.jpg

Mais, là-bas, la CRIIRAD (Commission de Recherche et d'Information Indépendante sur la RADioactivité) a entrepris des mesures du taux de radiation et découvert que, par endroits, ce taux atteignait 800 fois la radioactivité naturelle ! Ce qui ne rassure guère, c'est qu'aucune précaution particulière n'ait été prise par les pouvoirs publics, alors que "l'affaire" est connue depuis 2001 !!!

*****

11:30 Publié dans Nord - Pas de Calais | Lien permanent | Commentaires (2) | | | | | Pin it!

25/10/2009

A 8 JOURS DU PRIX GON(DE)COURT...

Le 2 novembre prochain, seront décernés les prix Goncourt (à Paris) et... Gondecourt (à Gondecourt, Nord)...

Si tout le monde connaît le fameux prix Goncourt, certains d'entre vous doivent se demander ce qu'est le prix... Gondecourt.

Gondecourt.jpg

Gondecourt, petite ville située à une quinzaine de kilomètres au sud-ouest de Lille, 4.000 habitants environ, joue de son patronyme ressemblant à "Goncourt" (à deux lettre près...) pour décerner chaque année, depuis 2002, un "prix Gondecourt" récompensant, non pas un roman, mais une enquête journalistique.

Gondecourt.2.jpg.JPG

Le jury du prix Gondecourt est, notamment, composé de journalistes et d'avocats... Comme pour le Goncourt, ce prix a une valeur symbolique, de... 7,62 euros.

Voici le palmarès de ce prix, depuis 2002, en remontant dans le temps : 

Elise Ovart-Baratte.jpgEn 2008, c'est Elise Ovart-Baratte qui s'est vue attribuer le prix pour son livre : "Les Ch'tis, c'était les clichés" (Editons Calmann-Lévy).

Elise Ovart-Baratte a écrit un pamphlet sur le thème du film "Bienvenue chez les Ch'tis", dans lequel elle n'est pas des plus tendre avec les artisans de ce long métrage.

Un film auquel elle reproche de ne faire qu'aggraver les clichés que l'on attribue à la région Nord-Pas de Calais... Elle y voit (je cite) :

"le signe d'une incapacité de la région à mettre en valeur ses vrais atouts et à se complaire dans une vision passéiste."

Ou encore :

  "Or, pour bien connaître — et apprécier — Dany Boon, je savais que ses sketches, loin de combattre les poncifs anti-Nord, au contraire les renforçaient : les « gens du Nord » qu'il se plaît à incarner sur scène ont le cœur sur la main certes, mais font preuve d'une intelligence pour le moins limitée. En résumé et en deux mots : de braves assistés. "

Rien de moins !... Ce n'est pas tout-à-fait faux !

En effet, le film de Dany Boon accentue les traits les moins valorisants de la population nordiste et ne sert guère la cause d'une région traumatisée par la disparition de l'exploitation charbonnière qui faisait sa prospérité. Mais de là à être des assistés, il y a une marge.

Si une proportion plus importante de la population de la région Nord-Pas de Calais, comparée à la moyenne française, bénéficie d'aides en tous genres (RMI, prestations ASSEDIC, contrats de solidarité...), cela est rarement de sa faute, mais c'est bien dû à la situation économique catastrophique dans laquelle elle s'est retrouvée, dès la fin de l'ère des houillères, dans les années 1980-90...

En outre, et à l'origine de cette situation, il faut se rappeler que le Nord-Pas de Calais est une région très peuplée, avec un taux de natalité qui battit des records et qui disposait donc d'une frange de population active importante mais pour laquelle il était - et est toujours - difficile de trouver du travail.

A la décharge de Dany Boon, l'on peut ajouter qu'il n'a fait que transcrire un état de fait, au travers de son film, en y incluant quand-même l'aspect sympathique et pétri de solidarité du caractère des gens du nord.

Gondecourt.3.jpg

Espérons que cette année, le lauréat du prix Gondecourt aura la plume moins virulente envers la région ou certains de ses ressortissants... !

*****

09:00 Publié dans Nord - Pas de Calais | Lien permanent | Commentaires (0) | | | | | Pin it!

18/10/2009

METIERS D'ART

A Lens, dimanche dernier, se tenait le 3ème salon des métiers d'art. Y étaient invités, entre autres, des artistes et artisans de la région, des décorateurs, des restaurateurs d'oeuvres du Musée du Louvre...

Salon des métiers d'art.jpg

Evelyne m'en a rapporté ces quelques photos...

[ A noter que, contrairement à ce qui se passe, lorsqu'en vacances dans le sud nous demandons aux artisans si nous pouvons prendre des photos, ils acceptent et sont heureux de montrer leur savoir faire, dans le nord de la France, apparemment, très peu sont ceux qui l'autorisent... 

Mentalité totalement différente ?! Peur de se faire dérober je ne sais quel secret de fabrication ? Toujours est-il que la récolte d'Evelyne fut un peu maigre ! ]

IMG_4343.JPG
Le "maître patigoustier" lensois Jeanson n'a, pour sa part, pas fait d'objection à l'immortalisation de son oeuvre... d'art (n'ayons pas peur des mots !), toute en délicieux chocolat...
IMG_4344.JPG
Le même objet, vu sous un autre angle...
IMG_4345.JPG
Autre stand : celui d'Audrey Rocccaro, artiste-peintre du Nord, et ses oeuvres inspirées de l'art premier...
IMG_4346.JPG
Stand d'un autre peintre : toile réalisée en papier recyclé et coloré...
IMG_4347.JPG
Et un chat, de style très actuel...
IMG_4348.JPG
Explications de la technique du monocondyle ou trait continu.
*****

12:00 Publié dans Arts, Nord - Pas de Calais | Lien permanent | Commentaires (1) | | | | | Pin it!

12/10/2009

PARTIS EN RECONNAISSANCE...

Ce matin, nous sommes partis (avec Bessy) pour RIEULAY (Nord), pour reconnaître l'itinéraire et l'endroit où se déroulera la formation au monitorat d'éducation canine d'Evelyne. Aussi ai-je un peu délaissé le blog. Mais je vous ramène trois photos quand-même !...

Rieulay, à mi-route de Cambrai et Valenciennes est située en bordure du Parc régional Nord-Pas-de-Calais et de la forêt de Marchiennes.

2009.10.12.JPG
A quelques kilomètres de là, nous en avons profité pour randonner un peu, sur les berges de la Scarpe, aux abords de Marchiennes.
Un rayon de soleil et hop, une photo aux couleurs très automnales !
2009.10.12 (1).JPG
Et une photo aussi de l'église Sainte Rictude (début XIXème siècle) de ce gros bourg, avec son clocher plutôt original...
2009.10.12 (2).JPG
Autre arrêt, près de l'Institut d'Anchin de Pecquencourt, pour prendre cette image d'un pavillon de jardin situé dans le parc du lycée agricole.
Il commençait à pleuvoir et il était temps de revenir...
*****

14:00 Publié dans Blog, Nord - Pas de Calais | Lien permanent | Commentaires (2) | | | | | Pin it!

09/10/2009

BALADES EN PAYS D'OPALE

Baie de Wissant, vue du Cap Blanc-Nez.jpg
Je vous propose un très beau diaporama, réalisé à partir d'images issues du site "mincoin.com" [ http://www.mincoin.com/index.php ] sur le thème de la Côte d'Opale (Pas-de-Calais)...
Ambleteuse.jpg
Cliquez sur le lien ci-dessous pour ouvrir le fichier (Power Point automatisé, non sonorisé) :
*****

14:00 Publié dans Nord - Pas de Calais | Lien permanent | Commentaires (1) | | | | | Pin it!

03/10/2009

FRESNICOURT... ET SON DOLMEN

Comme promis dans une précédente note (29 septembre : "Fresnicourt sans le dolmen"), nous sommes allés voir ce fameux mégalithe...

Sortis du village, nous avons pris la direction de Verdrel et tourné dans la première route à droite, comme le suggérait un panneau indicateur. D'après la carte routière de la région, le dolmen n'est, au plus, qu'à une centaine de mètres du croisement. 

2009.09.30 Fresnicourt (6).JPG
Après avoir parcouru cette distance, nous avons stoppé, en avisant ce genre de tumulus... Pourquoi un tel monticule de terre ? Cela avait-il un quelconque rapport avec "notre" dolmen ? Ou était-ce simplement l'oeuvre d'un cultivateur, pour je ne sais quel besoin... ?
Mais pas de dolmen à l'horizon (façon de parler, puisque le tumulus bouchait la vue...) et aucun panneau informatif, alentour...
Nous nous sommes demandés où il pouvait bien se situer...
2009.09.30 Fresnicourt (7).JPG
Plus à gauche du tumulus, peut-être ?...
Non !
Mais j'avais remarqué un tas de "grosses pierres" de l'autre côté de la route...
Cela ressemblait bien à un dolmen !
Nous nous étions trompés de côté de la route !
2009.09.30 Fresnicourt (5).JPG
Vérification faite sur le Net, c'est bien le dolmen que j'ai photographié...
Il faut dire que la table s'est effondrée. Cette dernière reposait sur quatres pierres plates dressées, comme il se doit pour un dolmen.
Le dolmen faisait partie d'un ensemble, avec trois autres, symbolisant les quatre points cardinaux...
Ces derniers furent utilisés par les tailleurs de grès au XIXème siècle et si ce quatrième dolmen subsiste, c'est parce qu'il fut touché par un éclair, lors d'un orage. Or, le grès frappé par la foudre perd de sa qualité, paraît-il !
Nous qui pensions voir un monument grandiose, nous fûmes un peu déçus ! L'objet de notre curiosité, ainsi éboulé, ne dépassait pas la hauteur d'un homme !...
Mais, respect pour nos lointains ancêtres qui ont laissé cette trace de leur passage sur notre terre... !
*****

14:30 Publié dans Nord - Pas de Calais | Lien permanent | Commentaires (3) | | | | | Pin it!

29/09/2009

FRESNICOURT... SANS LE DOLMEN

Ce matin, nous avons pu profiter, une fois encore, du beau temps qui se maintient sur la région en allant randonner du côté de Fresnicourt-le-Dolmen... avec Bessy, évidemment.
2009.09.29 Fresnnicourt (1).JPG
Stationnement sur la petite place de ce village de près de 900 habitants...
2009.09.29 Fresnnicourt.JPG
Un panneau nous rappelle que nous sommes toujours sur la route du patois picard.
"La langue des gens et la queue des chiens, on ne peut les empêcher de bouger".
"Berloquer", c'est bouger, tituber, balancer de droite et de gauche, etc...
2009.09.29 Fresnnicourt (13).JPG
Cet autre panneau nous enseigne "qu'un tonneau vide, ça fait toujours beaucoup de bruit".
2009.09.29 Fresnnicourt (14).JPG
Le "gros hameau" est agréablement fleuri. Je n'ai pu résister à cadrer cette suspension fleurie avec l'église.
2009.09.29 Fresnnicourt (2).JPG
L'église Notre-Dame-de-la-Nativité fut reconstruite sur les bases de l'ancien édifice en 1875. Elle contiendrait les reliques de Sainte Constance, provenant de la famille De Berghes d'Olhain.
2009.09.29 Fresnnicourt (3).JPG
Le monument aux Morts, en pierre blanche.
2009.09.29 Fresnnicourt (4).JPG
Départ pour la randonnée...
Non, nous n'allons pas voir le dolmen, la curiosité de l'endroit.
Cette "Table des Fées" vieille de plus de 4.000 ans fera sans doute l'objet d'une note, ultérieurement.
En fait, nous partons à travers champs, en suivant ce chemin qui grimpe vers le sommet d'une colline...
2009.09.29 Fresnnicourt (5).JPG
Les premières couleurs de l'automne commencent à se dévoiler...
Sur cette photo, le village et son église, adossés aux confins de la forêt d'Olhain, dans leur écrin de verdure.
2009.09.29 Fresnnicourt (12).JPG
Bessy se défoule les pattes en courant vers moi à toute vitesse...
Peu de temps auparavant, elle avait vu s'envoler une poule faisane, alors qu'elle était tenue à la longe, mais là, elle n'y pensait déjà plus !
2009.09.29 Fresnnicourt (9).JPG
Paysage de champs et de bosquets recouvrant les collines...
2009.09.29 Fresnnicourt (10).JPG
Les dernières images "bucoliques", avant le retour à la maison !
2009.09.29 Fresnnicourt (8).JPG
*****

26/09/2009

UN SACRE SOUVENIR !

Le spectacle de son et lumière de samedi dernier, au château de Villers-Châtel, a été un franc succès.

L'objectif des 2.000 spectateurs a été atteint et même dépassé !

Souvenirs Grand Duc.jpg
[ Photo La Voix Du Nord ]

Voici les grandes lignes de ce spectacle qui retraçait l'Histoire de France et l'histoire locale au travers des... "SOUVENIRS D'UN GRAND-DUC" : 

Tout débute au XIVe siècle, avec les bâtisseurs, qui viennent ériger la forteresse. Premier tableau et premières surprises, pour le public. Dans le parc du château, parmi les figurants, les cavaliers, des jeunes viennent mettre la main à la pâte. Premiers feux d'artifice, le ciel s'illumine.

Le Grand Duc se replonge dans l'histoire, évoque la vie des paysans, de la noblesse... Les siècles passent, la magie opère toujours dans le ciel et sur la façade du château, grâce à d'habiles jeux de lumière. Dans le public, on n'en perd pas une miette. Même lorsque l'instant se fait plus grave.

1915, Première Guerre mondiale. Le château devient hôpital de campagne. Les « gueules cassées » font leur entrée, la musique est plus solennelle. Dans les années 20, changement de registre. Le propriétaire de l'époque s'intéresse au scoutisme. En 1930, près de 600 scouts seront rassemblés dans le parc du château, Les souvenirs du Grand Duc se veulent plus enjoués...

Puis vient la Seconde Guerre mondiale. Le 25 août 1944, six personnes sont arrêtées, interrogées. Le 31, la commune est libérée, mais le lendemain, les villageois sont déportés, dans le dernier train de Loos... Un seul survivra, Émile. Le spectacle n'est donc pas qu'une succession d'instants de joie, d'émerveillement pour les yeux et les oreilles. Il incite aussi à la réflexion, a son côté « devoir de mémoire ».

Un spectacle qui s'est achevé en apothéose, avec le « présent », à savoir un mariage, dans le parc du château. Le Grand Duc pouvait fermer le livre de ses souvenirs. Quant aux spectateurs présents samedi, nul doute qu'ils ne regarderont plus jamais l'imposante demeure de la même manière...

[ Source : La Voix Du Nord - Alexis Degroote ]

*****

10:15 Publié dans Nord - Pas de Calais | Lien permanent | Commentaires (2) | | | | | Pin it!