logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

23/08/2008

PREMIER CONTACT

Bessy a découvert son nouveau centre d'éducation canine, à Villers-Brulin (Pas-de-Calais), pour sa première leçon comportant l'initiation à l'agility.

Bessy, qui a besoin de contacts avec des congénères, mais aussi d'autres animaux, a cotoyé les moutons qui paissent dans le pré où se déroulent les leçons...

medium_2008.08.23.JPG

Avec l'aide d'un autre chien et quelques aboiements plus tard, les moutons étaient regroupés ! Se découvrirait-elle des qualités de chien de berger ?

medium_2008.08.23_1_.JPG

Un petit bonjour aussi aux chevaux qui séjournent dans une pâture séparée... Pendant ce temps, nous discutions avec l'éducatrice, une personne simple et fort sympathique, au sujet du caractère de notre chienne...

medium_2008.08.23_2_.JPG

Bessy vous présente son nouveau copain, Charly, un B.A. mâle d'un an. Heu... lequel des deux est Charly, sur la photo ci-dessus ?

medium_2008.08.23_3_.JPG

Il a fallu que Bessy teste le tunnel, avant même que ne commence la leçon !

medium_2008.08.23_4_.JPG

Bessy ne se préoccupait guère des autres chiens, une bonne dizaine, qui se préparaient pour la leçon... et vadrouillait dans le terrain pour mieux reconnaître les lieux, sans doute !

medium_2008.08.23_5_.JPG

Charly et Bessy s'entendent déjà à merveille et surveillent les préparatifs ; comme ici, l'installation des plots...

J'ai dû retourner à la maison, lorsque débutaient les exercices, mais Evelyne me racontera comment s'est passée cette première leçon... Il n'y a, a priori aucune raison pour qu'elle se déroule mal, d'autant plus que l'éducatrice a beaucoup d'admiration pour le travail que faisait Monsieur CHARLES, au CRIEC, et qu'elle doit sûrement s'inspirer de ce travail...

*****

15:45 Publié dans B.A. - CHIENS | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : chien, éducation canine | | | | | Pin it!

21/08/2008

EDUCATION CANINE, AGILITY...

Comme je l'ai écrit dans ma note du 15 août dernier ("Mais que fait Bessy ?"), le Centre Régional d'Information et d'Education Canine (CRIEC) de SERVINS, réputé, bien au-delà des limites de la région Nord-Pas de Calais, pour ses méthodes éprouvées, a fermé ses portes depuis fin juin et pour une durée indéterminée.

Comme Bessy a besoin de contacts avec des congénères, nous sommes à la recherche d'un nouveau centre d'éducation. Nous pensons avoir trouvé et allons tester, ce prochain samedi après-midi, pour une première leçon, le centre de Villers-Brulin (P. de Cal.), qui se situe à quelques kilomètres seulement de Servins. On y pratique l'obéissance, mais aussi l'agility et c'est surtout pour cela que cette nouvelle adresse nous intéresse.

medium_2008.04.08_3_.2.JPG
[ BESSY et les canards, 8 avril 2008 ]

Le CRIEC continue, toutefois, l'élevage de bergers de Beauce, de mâtins de Naples et de Jack Russell terriers ("Domaine du Vieux Dieu et de l'Alouette").

La nouvelle éducatrice de Villers-Brulin, élève, pour sa part, des bergers catalans et des bearded collies ("Les P'tits Loups")  ce qui, pour nous, est un point commun intéressant. En effet, nous restons sur la bonne impression du CRIEC qui est également réputé pour la qualité de son élevage canin.

Enfin, nous verrons ce qu'il en est et vous tiendrons au courant dans une prochaine note...

16:30 Publié dans B.A. - CHIENS | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : chien, éducation canine | | | | | Pin it!

15/08/2008

MAIS QUE FAIT BESSY ?

Bessy a repris l'entraînement à l'agility, à la maison. Plusieurs mois sans avoir pratiqué (*), cela se ressent, et c'est à la laisse que Bessy a affronté les obstacles... car Mademoiselle est encore trop distraite pour faire, ne serait-ce que ce mini parcours, sans laisse :



[ Bessy entraînement agility / 41" ]

Comme vous le constaterez, pour ce qui est du tunnel, pas de problème ! Mais les plots, c'est une autre affaire, il y a encore du boulot, comme je le disais dans une ancienne note. Quant au saut, Bessy manque un peu de tonus et finit par faire tomber la barre, pourtant placée bien bas !

Enfin, c'est pour le plaisir qu'elle pratique l'agility, pas pour les concours !...

*****

(*) Le Centre Régional d'Information et d'Education Canine [ C.R.I.E.C. ] de SERVINS (Pas-de-Calais) a fermé ses portes pour quelque temps, depuis fin juin dernier.

13:45 Publié dans B.A. - CHIENS | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : éducation canine | | | | | Pin it!

13/05/2008

POUR UNE LOI BIEN "CADREE"...

Je publie ici un article, paru le 7 mai dernier sur le site Internet de la Fondation 30 Millions d'Amis, à propos des chiens dits dangereux et en vue de la prochaine seconde lecture que doit faire, le 15 mai prochain, l'Assemblée Nationale du projet de loi "renforçant les mesures de prévention et de protection des personnes contre les chiens dangereux" :

La Fondation 30 Millions d'Amis en réclame la suspension dans l'attente des conclusions de l'ensemble des participants aux Rencontres Animal et Société sur ce thème comme demandé par l'ensemble des ONG le 6 mai dernier dans le cadre de ces Rencontres.

Pour sa part dans ce dossier, la Fondation 30 Millions d'Amis demande notamment :

 1) La création d'un observatoire national du chien – qui pourrait être placé sous la tutelle d'une haute autorité à la condition animale réclamée par les ONG – qui devra être composé des différents représentants du monde canin : associations de protection des animaux, vétérinaires, comportementalistes… ;  

2) De ne pas créer de nouvelles catégories d'animaux, ni retenir des critères de race ou de poids ;  

medium_Chiens.jpg

3) la possibilité d’inclure dans le cursus scolaire, dès le plus jeune âge, un programme de sensibilisation, d’information et de prévention pour expliquer aux enfants le comportement à avoir avec un animal, comment le respecter et dispenser des conseils afin de leur permettre d’appréhender les signes avant coureurs d’une agression ;

 4) La responsabilisation des maîtres dans le cadre d'une formation portant sur l'éducation et le comportement canins ainsi que sur la prévention des accidents. Pour rappel, et selon un sondage Fondation 30 Millions d'Amis /BVA de novembre 2007 "les cours d'éducation canine ou de dressage sont considérés comme nécessaires par 72% des personnes interrogées, quel que soit le chien et qu'il soit de race ou pas. Ce chiffre monte jusqu'à 81% chez les 25-34 ans, ce qui laisse supposer une meilleure responsabilité de la jeune génération ;

5) Une formation spécifique pour les maîtres-chiens à la charge de l’employeur encadrée par les services de police ou de gendarmerie + mention d’un numéro d’identification des chiens sur la carte professionnelle des personnels des sociétés privées de sécurité. La Fondation insiste sur la mise en œuvre d’une telle mesure afin qu’un même chien ne puisse pas être utilisé par plusieurs vigiles et être ainsi soumis à des cadences ne respectant pas ses besoins physiologiques.

*****

ET VOUS, QU'EN PENSEZ-VOUS ?...

Vous pouvez laisser un commentaire sur cette note ou sur le site de la Fondation 30 Millions d'Amis, dont lien ci-après :

http://www.30millionsdamis.fr/acces-special/actualites/de...

 

30/03/2008

BESSY ET SES COPAINS, AU C.R.I.E.C.

Pour BESSY, la leçon d'éducation au Centre Régional de SERVINS, est surtout l'occasion de rencontrer ses copains et copines... comme ce fut le cas hier.

medium_2008.03.29_au_CRIEC_6_.JPG

Entre deux exercices, BESSY et ses copains posent pour la séance photo...

medium_2008.03.29_au_CRIEC_4_.JPG
Comme ce magnifique bullmastiff...
medium_2008.03.29_au_CRIEC_8_.JPG
Puis, c'est avec un berger suisse blanc (variété à poil blanc du berger allemand, en quelque sorte) qu'est prise cette photo...
medium_2008.03.29_au_CRIEC_10_.JPG
Un beau griffon à poil dur fait partie des amis que BESSY peut rencontrer !
medium_2008.03.29_au_CRIEC_3_.JPG
...ou ce bull terrier
medium_2008.03.29_au_CRIEC.JPG
Bon, c'est pas tout, mais il faut travailler un peu aussi !...
*****

10:15 Publié dans B.A. - CHIENS | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : chien, éducation canine | | | | | Pin it!

09/03/2008

DU PAIN SUR LA PLANCHE !

BESSY a encore "du pain sur la planche", pour reprendre une expression familière, si elle veut participer à des concours d'agility ! Elle n'est d'ailleurs pas encore inscrite à un club d'agility, mais connaît quelques uns des obstacles d'un parcours de compétition, grâce au club canin de Servins (P. de Cal.).

medium_PARCOURS_DE_PLOTS_Mer._28_MARS_2007.JPG

Vous l'avez sûrement vue dans des notes précédentes ou dans l'album qui lui est consacré ou celui dédié au Berger allemand, BESSY pratique le tunnel rigide, les plots (assimilables aux piquets d'un slalom) et le saut en hauteur... Au centre d'éducation canine, elle connaît différents types de passerelles, mais il est encore des obstacles qu'elle n'a pas affrontés !

medium_IMG_0785.2.JPG

De toute façon, l'agility requiert un chien d'une grande obéissance et de ce point de vue, BESSY a quelques progrès à faire, notamment parce qu'elle se laisse parfois distraire par ses congénères !

 

Mais, au fait, connaissez-vous les différentes épreuves qui composent un parcours d'agility ?

medium_DANS_LE_TUNNEL_Mer._28_MARS_2007.JPG

 

 

Sachez, tout d'abord, qu'il n'y a pas de parcours-type et selon les organisateurs de ce genre de compétition, le nombre et la disposition des obstacles différent de manière assez significative. Il doit, toutefois, y avoir 16 à 20 obstacles à franchir.

Petite revue des obstacles d'agility que peut rencontrer un chien participant à un concours :

medium_Slalom_piquets.jpg
Le slalom, faits de piquets de 1.20 m. enfoncés dans le sol, tous les 60 cm.
medium_Chaussette_ou_tunnel_souple.jpg
La chaussette, ou tunnel souple
medium_Tunnel_rigide.jpg
Le tunnel rigide, qui peut être disposé en angle (photo), en longueur, ou en "U" (l'entrée et la sortie d'un même côté)
medium_Rampe_ou_passerelle.jpg
La rampe ou passerelle, obstacle de contact, c'est à dire que le chien doit l'aborder en posant au moins une patte sur le repère rouge situé au début de l'obstacle, sous peine de pénalité
medium_Palissade.jpg
La palissade, qui suit les mêmes règles que la passerelle...
medium_Balançoire.jpg
La balançoire, de laquelle le chien ne doit pas sauter avant d'en arriver à l'extrémité opposée
medium_Mur.jpg
Le mur, qui comme pour les obstacles de jumping, comporte des éléments mobiles qui ne doivent pas tomber lorsque le chien saute au-dessus
medium_Saut_de_haie_à_claire_voie.jpg
La haie à claire voie, plus ou moins haute selon la catégorie à laquelle appartient le chien. BESSY, par exemple peut avoir à sauter une haie (ou un mur) de 60 à 75 cm de haut car elle fait plus de 50 cm. au garrot (catégorie C)
medium_Viaduc.jpg
Le viaduc qui possède également des éléments mobiles
medium_Saut_de_pneu.jpg
Le pneu, au travers duquel doit passer le chien
medium_Saut_en_longueur.jpg
Le saut en longueur
medium_Table.jpg
Enfin, la table qui sert de point de départ, d'arrivée, ou de... point intermédiaire durant les épreuves. Le fait de stopper le chien en pleine compétition et de le faire attendre quelques secondes avant de repartir, met en valeur l'ascendant du maître sur son chien.

Toutes ces épreuves sont, bien sûr, à accomplir dans les meilleurs temps et peuvent entraîner des pénalités en cas de refus d'obstacle par le chien, en cas de chute d'éléments (comme nous l'avons vu ci-dessus...) etc...

Bref, BESSY est encore jeune, elle adore s'amuser et elle est très sportive, donc, tous les espoirs sont permis ! Hum... cela ne va pas être simple quand-même, si jamais nous l'inscrivons dans un club d'agility et que nous désirions la voir participer à des concours !

[ Photos : X ]

11:30 Publié dans B.A. - CHIENS | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : éducation canine, chien | | | | | Pin it!

11/02/2008

PAUL YASSINE - DERNIER APPEL

Je n'ai pas de nouvelles de la part de Paul Yassin JLIT, qui demandait conseil à propos de l'éducation de son chien et, plus particulièrement, au sujet de l'apprentissage de la propreté.

Je lui rappelle que je tiens à sa disposition un petit manuel traitant tous les sujets relatifs à l'éducation, la santé et la protection d'un chiot.

Il suffit que Paul Yassine dépose en commentaire son adresse mail (ou son adresse postal) pour que je puisse le contacter et lui faire parvenir ce livre qui pourra bien l'aider dans cette tâche difficile. Mais plus le temps passe, plus les chances d'avoir un chien au comportement équilibré, s'amenuisent... c'est dans les premiers mois que tout se joue !

medium_2008.02.10_5_.3.JPG
BESSY attend impatiemment un signe de toi, Paul - Yassine... !!!

03/02/2008

REPONSE A PAUL-YASSINE

Pour faire suite au commentaire posté par Paul-Yassine, un jeune Marocain, sur ma note du 11 janvier dernier ("Anxiété de séparation...") je vais "parer au plus pressé", c'est le cas de le dire, pusique dans ce commentaire, il me demande comment faire pour que son chien soit propre...

*****

Paul-Yassine a eu son berger allemand pour son Noël, offert par son père. Il adore son chien, mais ce dernier lui occasionne beaucoup de problèmes. Il faut dire que le chiot n'avait qu'un peu plus d'un mois lorsque Paul-Yassine est devenu son nouveau maître... Acquis dans le souk de sa ville, le chiot était beaucoup trop jeune. L'âge idéal pour acquérir un chiot se situant entre deux mois (strict minimum) et trois mois, c'est à dire à un moment où l'on peut le séparer de sa mère, sans que cela ne soit trop préjudiciable à son bon équilibre mental.

Le rôle de la mère est capital, en effet, pour enseigner au chiot les "bonnes manières" durant les deux premiers mois de son existence. C'est la mère qui le "remet à sa place" s'il se montre trop agressif avec ses congénères ou avec elle-même, s'il se montre trop gourmand lors de la tétée, s'il veut s'aventurer hors du territoire de la nichée, etc...

Le mal est fait et l'on ne peut pas y revenir... Aussi vais-je fournir quelques conseils adaptés aux circonstances...

Paul-Yassine a fait du mieux qu'il a pu pour le nourrir convenablement. Grâce à l'aide financière de son père, il a acheté du lait maternisé qu'il mélange à du pain, du riz ou de la semoule. Ces féculents ne sont pas la nourriture idéale d'un chiot, et il faut veiller, dans ce cas, à ne pas lui en fournir trop et à fractionner les repas (trois à quatre repas par jour afin de ne pas le rassasier d'un seul coup). Surtout ne pas s'amuser avec le chien et le faire courir pendant au moins une heure, après un repas. Trop d'excitation peut entraîner une torsion d'estomac pouvant lui être fatale !

De temps à autre, le chiot a de la viande, ce qui est déjà plus convenable, à condition d'éliminer toute graisse de cuisson et autre sauce... L'idéal pour sa nutrition étant les croquettes spéciales pour jeune chien.

Il faut s'occuper de son chien et à plus forte raison, de son chiot, au moins deux à trois fois par jour, par périodes allant d'une demi-heure à une heure, soit au minimum pendant 2 heures de la journée. S'occuper du chiot, c'est jouer avec lui mais aussi commencer à lui apprendre les ordres de base pour avoir un chien bien éduqué et la marche au pied. C'est aussi le sortir de son milieu habituel (la maison) et lui faire rencontrer d'autres chiens et un nouvel environnement, dont les bruits de la ville font partie. Attention, les premières fois, à lui faire rencontrer d'autres chiots ou chiens "gentils". Il ne faut pas que le chiot soit traumatisé par la rencontre de congénères aboyeurs, excités ou agressifs.

Par contre, Paul-Yassine, quand tu reviens de l'école, ne fais pas la bêtise de t'amuser tout de suite avec ton chien et encore moins de lui faire la fête. Fais comme si de rien n'était pendant dix minutes à un quart d'heure, sans repousser le chiot brutalement, mais en l'ignorant...

Maintenant allons au but pour le problème le plus urgent à savoir :

medium_BESSY_NOV._DEC._2006_002.2.jpg

L'apprentissage de la propreté

Tout d'abord, il faut savoir qu'un chiot ne peut guère être propre avant l'âge de deux mois, sa mère lui enseignant la propreté à sa façon (les endroits que sa mère lui prescrit pour pisser et déféquer ne sont toutefois pas forcément les mêmes que ceux qu'un maître voudrait attribuer au chiot !).

Je vais citer les recommandations du comportementaliste auquel nous avons toujours eu recours depuis que nous possédons des bergers allemands.

« Lui apprendre, c’est le comprendre et se faire comprendre »

Le chiot, dès la naissance n’est pas capable de déféquer seul, sa mère l’aide et mange les excréments tenant ainsi le lieu propre. Quand les chiots commencent à manger seuls une nourriture solide, ils fonts leurs besoins en dehors du lieu de couchage. A 8 semaines, il est donc propre « à sa manière », bien sûr, si l’éleveur s’en est occupé en nettoyant son lieu de vie et en le sortant très régulièrement.

Quand le chiot arrive chez nous, il doit comprendre à quel endroit il doit faire ses besoins, c'est-à-dire en dehors de l’habitation… Le chiot n’est pas capable de contrôler longtemps ses sphincters et il nous faudra de la patience pour l’acquisition de la propreté.

Il faut savoir que le chiot va plutôt faire ses besoins après les repas, après une période de sommeil ou une période de jeux, donc n’oubliez pas de le sortir très régulièrement.

Quelques conseils pour l’acquisition rapide de la propreté :

Préférez le féliciter quand le chiot fait bien à l’extérieur de manière un peu théâtrale et oubliez tout ce qu’il fait à l’intérieur.

S’il fait devant vous dans la maison, le prendre et le mettre dehors à l’endroit où il a l’habitude de faire, sans le gronder (il faut avoir repérer cet endroit, auparavant).

Nourrir le chiot à heures régulières, éviter le « self-service », pas de nourriture « à dispositon » (ce n’est pas un chat ou un oiseau !...)

Faire sortir le chiot à heures régulières, surtout : après chaque repas.

Veiller à ce qu’il ne court pas ou s’excite trop. Rappel : risque de torsion d’estomac !

Ne pas lui mettre le nez dans ses excréments. Ne pas les ramasser devant lui. Ne pas utiliser d’eau de Javel, ni de produit à base d’ammoniac, qui fixent les phéromones (odeurs) sur le carrelage ou revêtement du sol et vont donner envie au chiot de refaire au même endroit.

[ Source : C.R.I.E.C. SERVINS - Pas de Calais / France ]

Message à Paul-Yassine : ENFIN, PAUL-YASSINE, SI TU VEUX BIEN ME LAISSER TON ADRESSE POSTALE (en commentaire sur cette note, par exemple), NOUS AURONS LE PLAISIR DE POUVOIR T’ENVOYER UN PETIT LIVRE « GUIDE DU CHIOT » édité par PRO PLAN ( LA MARQUE DE NOURRITURE POUR ANIMAUX). TU Y TROUVERAS TOUS LES CONSEILS DONT TU AS BESOIN POUR LA NUTRITION , L’EDUCATION ET LA PROTECTION DE TON CHIOT !

11/01/2008

L'ANXIETE DE SEPARATION / EDUCATION : récompense ou punition ?

A toutes fins utiles, voici la reproduction d’un article traitant des relations entre le maître et le chien, et plus particulièrement, du comportement du chiot lors d’une séparation…

Vous venez d 'acquérir un mignon petit chiot qui fait la joie de toute la famille... mais voilà que, quelques semaines plus tard, l'adorable chiot commence à poser des problèmes...

Comment réagir?

medium_BESSY_1er_jour_Jeudi_26_octobre_2006_004.3.jpg

L’anxiété de séparation

Lorsque vous le laissez tout seul, à votre retour vous constatez les dégâts, comme des destructions du mobilier, des plinthes arrachées, le canapé éventré. Devant ce spectacle de désolation, vous vous apercevez qu'il y a en plus des pipis et des excréments un peu partout où le chien a accès et enfin dans votre boîte aux lettres vous trouvez un mot du voisin comme quoi le chien a pleuré et hurlé toute la journée. Ces chiens "collants" suivent partout leur maître d'une pièce à l'autre. C'est par ailleurs un animal très joueur même à l'âge adulte et même vis-à-vis des autres chiens, il se comporte comme un chiot.  Comment réagir devant une telle situation? Quelle attitude adopter? Pourquoi a t il ce comportement?

Durant les toutes premières semaines, le chiot établit avec sa mère un lien très étroit, lien d'attachement, indispensable à son développement psychomoteur. La mère est le pôle sécurisant. Puis vers l'âge de 4 à 5 mois pour les mâles, plus tardivement pour les femelles, la mère devient plus irritable, ne supporte plus les contacts physiques et ses petits n'ont plus le droit de dormir à côté d'elle. La femelle entame ce que l'on nomme le "détachement".

Mais le chiot est rarement pris comme animal de compagnie pour le repousser quelques mois plus tard. Il se crée alors un état d'hyper attachement avec les maîtres et lors de la séparation d'avec ces derniers, c'est la catastrophe. Les dégâts qui sont provoqués sur le mobilier ne correspondent pas à une quelconque "vengeance" ou bien à l'ennui dû à la solitude, mais à un état anxieux. II cherche tout ce qui peut lui rappeler ses maîtres.

Deux autres éléments majeurs paraissent jouer un rôle important. C'est l'attitude des maîtres au moment du départ et du retour.

Lors du départ, les maîtres tentent d'apaiser leur compagnon en interagissant avec lui, par le biais de nourriture, en lui parlant, en lui fermant les portes de toutes les pièces à ne pas détériorer, voire en lui fournissant des éléments stimulants, comme la radio ou la télévision. Les maîtres tiennent tout un discours auquel le chien bien évidemment ne comprend simplement rien et cela augmentera son état anxieux.


Lors du retour, deux cas de figures sont décrits.

Soit le chien vous fait une fête spectaculaire et cette fête sera d'autant plus exacerbée que le maître se sentant souvent coupable d'avoir "abandonné son chien", répond aux sollicitations de joie de celui-ci.

Soit au retour, le chien ne vient pas faire la fête il reste caché dans un coin et les propriétaires pensent "Mon chien sait qu'il a mal fait" et ils interprètent les nuisances comme une vengeance" du chien qui ne veut pas rester seul. En fait, il n'en est rien.

Ces signes de culpabilité sont alors reçus par les maîtres comme un appel à la sanction. Le chien reçoit alors une correction, on lui met le nez dans ses excréments ou son urine et on parle fort.


Le chien vit à l'instant présent et toute punition qui n'intervient pas au moment de l'acte à supprimer ne sera pas associée à cet acte mais aux conséquences de cet acte. Ainsi, il assimilera le retour du maître à la punition assurée.  Les nuisances sont bien la conséquence d'une crise de panique c'est-à-dire d'actes non commis volontairement.

Comment traiter le chiot?


L'emploi de médicament est nécessaire, mais les thérapies comportementales jouent un rôle très important. Une thérapie de détachement s'impose. Il faut faire comprendre au chien que les jeux et les caresses ne sont pas bienvenues à toute heure.  Toutes sollicitations aussi pressantes soient elles de la part de votre compagnon seront refusées par les maîtres. Il faut lui attribuer un lieu de couchage qui ne soit pas la chambre. Durant les vingt minutes qui précèdent le départ, il faut donc l'ignorer et partir normalement, faire comme s'il n'existait pas.

Au retour tant que le chien fait la fête il faut l'ignorer, en revanche dès qu'il est calme on l'appelle pour le caresser. Si des dégâts ont été commis, on fait comme si on ne les avait pas vus. Et surtout, il ne faut jamais punir a posteriori.
 

medium_BESSY_1er_jour_Jeudi_26_octobre_2006_005.2.jpg

VAUT IL MIEUX ÉDUQUER UN CHIEN
A LA RÉCOMPENSE OU A LA PUNITION ?


La récompense doit survenir à la fin de l'acte attendu. Le maître doit féliciter le chien par des caresses abondantes, des paroles chaleureuses ou par le don de friandises non habituelles. Pratiquée de façon systématique elle deviendra ensuite aléatoire, autrement le chien se démotivera.

La punition pour être efficace doit intervenir sur le fait, ne jamais punir un animal qui n'est pas pris au moment où il commet son acte répréhensible. Celle-ci doit avoir un caractère désagréable pour le chien.

Elle peut être directe, par exemple saisir la peau du cou, cela représente pour lui une reproduction du comportement de sa mère et le secouer en le soulevant très légèrement. Il est, contrairement à l'opinion courante, possible de donner une petite claque à un chien avec la main. On peut le punir "à distance", en lui jetant un objet non dangereux et qui fera du bruit. Lors de la punition il faut bien reconnaître la posture de soumission (le chiot se met sur le dos où il s'en va dans son panier), car dès cet instant, la punition si elle se prolonge, sera alors anxiogène et en aucun cas éducative.

La récompense est toujours plus efficace que la punition, au cours d'un apprentissage.

Daniel Ratté c.c

( Webmaster du site dogstory.net )

12/12/2007

AGILITY ET FLOU ARTISTIQUE...

 

J’ai pris en photo BESSY en plein entraînement au saut, mais j’avais mal réglé la vitesse d’obturation et employé le zoom, du coup, toutes mes images sont floues… Cela donne à ces dernières un certain effet artistique que je n’avais pas vraiment désiré ! Comme sur cette photo :

 

medium_IMG_0785.JPG
  Ou encore celle-ci :
medium_IMG_0786.JPG

Pour en revenir à l’entraînement à l’agility, vous aurez remarqué que, pour le saut, il faut commencer par une petite hauteur, bien inférieure aux capacités du chien, ceci afin qu’il ne trouve pas la première leçon trop difficile et apprenne ainsi facilement, sans être effrayé par l'obstacle.

 

 

Une des cinq photos que j’ai prises et qui ne soit pas trop floue :

medium_IMG_0777.JPG

La première fois, il faut placer le chien d'un côté de l'obstacle et vous placer de l'autre côté, tout en lui tendant une friandise pour l'inciter à franchir la barre. Une autre solution consiste à courir en tenant le chien en laisse et passer près de l'obstacle de telle façon que le chien ne peut que le sauter ou... le refuser. Un peu de persévérance et le chien comprendra...

Bessy, au début, contournait l'obstacle, non pas par peur, mais par facilité. Cependant, au bout de trois ou quatre fois, elle a compris et trouvé cela plus amusant de sauter par dessus !