logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

01/09/2017

EN FORÊT...

Je vous propose une petite promenade en forêt ; plus exactement,

dans la forêt de Compiègne...

Image1.jpg

En forêt.pps

(Diaporama sonorisé et automatisé)

***

Bonne journée à tous !

*****

30/12/2016

UN PETIT TOUR À CHÂTEAU-THIERRY ?...

Je vous invite à découvrir la belle ville de Château-Thierry,

au sud du département de l'Aisne,

patrie de La Fontaine...

Château-Thierry.png

Château-Thierry.pps

(diaporama sonorisé, mais non automatisé)

***

Bonne journée à tous !

*****

07:00 Publié dans Picardie | Lien permanent | Commentaires (4) | | | | | Pin it!

25/07/2016

ROSES DE PICARDIE

Le 1er juillet dernier, cela faisait 100 ans que le général Douglas Haig, Commandant en chef de l'armée britannique lançait une grande offensive dans le département de la Somme. Un département traversé, à ce moment de la première Guerre mondiale, par la ligne de front occidentale.

Il s'agit de l'une des batailles les plus meurtrières de l'histoire (hors victimes civiles), avec parmi les belligérants environ 1 060 000 victimes, dont environ 442 000 morts ou disparus.

La première journée de cette bataille, le , fut, pour l'armée britannique, une véritable catastrophe, avec 58 000 soldats mis hors de combat dont 19 240 morts.

Bataille de la Somme.2.jpg

La bataille prit fin le . Le bilan fut, sur le plan militaire, peu convaincant. Les gains de territoires pour les Alliés furent modestes, une douzaine de kilomètres vers l'est tout au plus, le front ne fut pas percé. Les combats usèrent les adversaires, sans vainqueurs ni vaincus.

Bataille de la Somme.jpg

La trame du plan de Haig :

L'objectif de l'offensive de Haig était double. Un objectif immédiat était de réduire la pression infernale exercée sur les Français qui tentaient désespérément de mettre fin à une offensive allemande majeure visant à saisir la ville historique de Verdun. Mais Haig a également perçu une occasion de réussir là où les offensives françaises et britanniques avaient échoué en 1915, et de gagner la guerre en brisant les lignes allemandes fortement défendues. Il parlait avec optimisme de l'offensive qu'il prévoyait, appelée "the Great Push forward" (mot à mot : la Grande Poussée vers l'avant). Le commandant britannique suprême était convaincu que Dieu l'avait choisi personnellement pour guider son pays et ses alliés vers la victoire. De son offensive, il dira plus tard qu'il "sentait que chaque étape de son plan avait été menée avec l'aide divine."

[ Sources : globalresearch.ca et Wikipedia ]

Mais, savez-vous que : la bataille de la Somme a fourni l'inspiration pour une chanson qui allait devenir un énorme succès en Grande-Bretagne, "Roses de Picardie", écrite par un avocat et célèbre auteur-compositeur, Frederick Edward Weatherly (musique de Haydn Wood) ?

La province de Picardie, dont fait partie le département de la Somme, théâtre de la grande bataille, n'est pourtant pas spécialement connue pour ses roses. Ces fleurs ont servi de symbole puissant du sang qui a été répandu dans cette région, autant que les coquelicots le furent pour les champs de bataille de Flandre.

En outre, comme l'historien américain Paul Fussell l'a noté : les roses sont étroitement liées à l'Angleterre et sont un symbole de fidélité à la patrie britannique. Dans cette chanson, la fidélité à la patrie est étroitement associée à la fidélité à l'être aimé.

Une chanson qui a, depuis, été interprétée par moult artistes de par le monde et, notamment, pour la France, par Tino Rossi et Yves Montand...

Voici la version en français (paroles Pierre d'Amor)

chantée par Mado Robin, soprano :

 

 

Roses de Picardie

- 1 -
De ses grands yeux de saphir clair
Aux reflets changeants de la mer
Colinette regarde la route
Va rêvant, tressaille, écoute
Car au loin, dans le silence
Monte un chant enivrant toujours
Tremblante, elle est sans défense,
Devant ce premier chant d'amour.

Refrain
Des roses s'ouvrent en Picardie
Essaimant leurs arômes si doux
Dès que revient l'Avril attiédi
Il n'en est de pareille à vous

[Nos chemins pourront être un jour écartés
Et les roses perdront leurs couleurs
L'une, au moins, gardera pour moi sa beauté
C'est la fleur que j'enferme en mon coeur.
] [bis]

- 2 – 

À jamais sur l'aile du temps
Depuis lors ont fui les ans
Mais il lit dans ses yeux la tendresse
Ses mains n'ont que des caresses
Colinette encor voit la route
Qui les a rapprochés, un jour,
Quand monta vers son coeur en déroute
Cette ultime chanson d'amour.

   

Paroles: Pierre d'Amor
Musique : Haydn-Wood – Paroles originales : Frederick Edward Weatherly

 ***

Bonne journée et bonne semaine à tous !

*****

08/05/2016

LES HORTILLONNAGES D'AMIENS

 

Hortillonnages d'Amiens.jpg

Partez à la découverte des "petits jardins" (cf. Wikipedia) ou hortillonnages d'Amiens, avec ce diaporama automatisé et sonorisé :

Les Hortillonnages d'Amiens.pps

***

Bon dimanche à tous !

*****

07:00 Publié dans Picardie | Lien permanent | Commentaires (2) | | | | | Pin it!

20/10/2015

LE FAMILISTÈRE DE GUISE

 

2015.09.16  Ancienne ferme vers Esquéhéries.JPG

 Le 15 septembre dernier, en allant visiter l'église fortifiée d'Esquéhéries (voir ma note du 25 septembre), nous avons pu découvrir la maison natale de Jean-Baptiste Godin, ce fils de serrurier qui créa la société des poêles en fonte portant son nom et qui fut, en son genre, un grand philanthrope en fondant le Familistère de Guise.

Cette maison est située non loin de l'église du village et on y accède par une ruelle qui débute près de cette dernière.

2015.09.16  Guise (18).JPG

 Le lendemain, nous sommes allés à Guise pour découvrir le Familistère, ce vaste ensemble constitué de logements, magasins, école, bibliothèque, théâtre, piscine et autre taverne, destiné à accueillir les ouvriers qui travaillaient pour Monsieur Godin.

2015.09.16  Guise (3).JPG

 Nous avons garé la voiture sur la grand place, près de l'Oise et avons décidé de visiter le Familistère depuis l'extérieur... Hupette avait besoin de se dégourdir les pattes !

2015.09.16  Guise (16).JPG

 Sur cette place trône la statue du fondateur, alors que certaines parties des bâtiments (construits entre 1849 et 1883) sont toujours en cours de restauration. Un joli travail de mise en valeur des briques, en tous cas !

2015.09.16  Guise (19).JPG

 Au premier étage de l'aile droite du pavillon central, une plaque apposée sur le mur de briques nous indique que Godin habita cet appartement à l'angle du bâtiment.

Nous n'avons pas visité l'intérieur des bâtiments, dont une partie fait office de musée.

Des travaux de rénovation ont eu lieu qui concernent quasiment toutes les installations du site. 

2015.09.16  Guise (17).JPG

L'école et le théâtre font face au pavillon central... 

 

2015.09.16  Guise (1).JPG

 Nous avons contourné l'ensemble pour nous rendre... côté jardin, en quelque sorte.

2015.09.16  Guise (2).JPG

Nous avons, auparavant, photographié le monument aux Morts de la première Guerre mondiale (Centenaire de ces tragiques évènements oblige, peut-être...), érigé à proximité de la place centrale.2015.09.16  Guise (4).JPG

 Un bras de l'Oise vient former ce que l'on peut appeler une presqu'île, avec l'Oise elle-même, où l'on peut découvrir, sur quelque 10 hectares de terrain ce que fut le jardin d'agrément destiné aux pauses des ouvriers...

2015.09.16  Guise (9).JPG

 Bien que le temps fut maussade, la proximité de la rivière et la verdure procurent, au visiteur, une agréable promenade. 

2015.09.16  Guise (6).JPG

 L'arrière des bâtiments principaux où certaines parties mériteraient un petit "coup de jeune". 

2015.09.16  Guise (5).JPG

 Godin avait même prévu la construction d'un kiosque à musique ! Ledit kiosque, comme tout le Familistère, est classé Monument Historique depuis 1991.

2015.09.16  Guise (12).JPG

 Certains appartements sont toujours habités et, manifestement, des résidents viennent pendre leur linge dans le parc...

2015.09.16  Guise (8).JPG

Une imposante tour ronde nous apparaît : elle ne nous était pas visible depuis la place centrale.

2015.09.16  Guise (7).JPG

 Nous poursuivons notre balade dans ce qui fut le jardin d'agrément...

2015.09.16  Guise (13).JPG

De vastes espaces s'offrent alors à notre regard...

2015.09.16  Guise (14).JPG

 ...et Hupette en profite pour vagabonder de-ci, de-là.

2015.09.16  Guise (10).JPG

 Une averse a commencé de tomber et Évelyne ne s'en est pas inquiétée outre mesure, elle semblait même improviser un remake de "Chantons sous la pluie" !

2015.09.16  Guise (11).JPG

 Une dernière vue : la tour dont la toiture fait également l'objet d'une restauration.

[ Vous pouvez aussi aller voir la note qu'avait faite Martine (blog L'atelier de Maminette) sur le sujet, en mars 2008 ] 

***

Bonne journée à tous !

*****

07:00 Publié dans Découverte, Picardie, Vacances | Lien permanent | Commentaires (3) | | | | | Pin it!

29/09/2015

LE SENTIER DE BOUÉ

2015.09.16  Boué (2).JPG

Hupette sur "le sentier de Boué", une promenade dans la forêt appelée "la Queue de Boué", à quelques kilomètres du Nouvion-en-Thiérache (Aisne).

[ Boué, une commune de 1.278 habitants, véritable petite ville dynamique avec ses commerces, ses restaurants et auberges et où est implantée une usine Nestlé qui emploie 400 personnes environ ]

2015.09.16  Boué (5).JPG

Le plan du sentier nous indique qu'existe ici un réservoir, un petit lac artificiel...

2015.09.16  Boué (6) - Copie.JPG

Un autre panneau nous renseigne sur les hôtes de la forêt. Nous ne prêtons guère attention au fait que des sangliers hantent ces lieux...

2015.09.16  Boué (4).JPG

La pluie ne nous empêche pas de poursuivre notre chemin en sous-bois où nous sommes un peu protégés.

Vous remarquerez que cette promenade est bien aménagée et donc facile à faire...

2015.09.16 Boué.JPG

Hupette, détachée, nous ouvre la route. Mais, bientôt, nous devrons la remettre en laisse...

2015.09.17  Boué (1).JPG

En effet, à quelque 150 mètres devant nous, une harde de sangliers composée de 7 ou 8 animaux adultes et d'un petit (un marcassin), traverse le chemin. Je suis parvenu à les photographier au zoom et à les filmer.

Nous avons préféré ne pas risquer de les rencontrer, surtout qu'un de ces suidés nous avait remarqués, et bifurquons sur notre gauche, sur le chemin menant au lac !

2015.09.16  Boué (10).JPG

 Nous arrivons au réservoir, près d'une installation de régulation du niveau de l'eau.

2015.09.16  Boué (9).JPG

 C'est, apparemment, un déversoir...

2015.09.17  Boué (2).JPG

Dommage que le soleil n'était pas avec nous ce jour là, mais nous avons, toutefois, eu la chance de voir des dizaines d'oiseaux aquatiques. Peut-être que le temps pluvieux les avait incités à se montrer !

2015.09.17  Boué (7).JPG

2015.09.17  Boué (6).JPG

Cygnes, canards, grèbes et autres poules d'eau cherchent leur nourriture...

2015.09.17  Boué (10).JPG

Ce panneau nous indique justement que la roselière est un endroit propice, un "paradis", pour les oiseaux d'eau.

2015.09.17  Boué (11).JPG

La promenade fut quand-même bien agréable... surtout quand la pluie s'arrêta de tomber !

***

Bonne journée à tous !

*****

07:00 Publié dans Loisirs, Picardie | Lien permanent | Commentaires (2) | | | | | Pin it!

25/09/2015

ÉGLISES FORTIFIÉES DE THIÉRACHE

 Notre petite escapade en Thiérache nous a permis de visiter quelques églises fortifiées, une des particularités de cette région.2015.09.16  Esquéhéries (3).JPG

 Comme leur nom l'indique, les églises fortifiées ont été édifiées dans le but de protéger la population du village des bandes hostiles et des pillards. Toutes possèdent, en effet, une salle-refuge pour les villageois et la plupart de ces églises ont été bâties sur un escarpement dont le premier avantage était de disposer ainsi d'un point d'observation. 

L'église d'Ésquéhéries (photo ci-dessus) est un exemple-type de ce genre d'édifice, en briques et couverture d'ardoise, conçu un peu à la façon des châteaux-forts.

2015.09.16  Esquéhéries (7).JPG

 La façade de l'église Saint Martin d'Ésquéhéries.

L'ensemble paraît quelque peu austère et les seules concessions faites à la fantaisie sont parfois quelques éléments décoratifs intégrés aux surfaces planes par l'utilisation de briques de couleur plus sombre ou plus brillante (briques vitrifiées).

2015.09.16  Esquéhéries (13).JPG

 L'intérieur de cette église est plus chaleureux, bien que les ouvertures soient rares, une autre caractéristique inhérente au statut de l'édifice.

2015.09.16  Esquéhéries (10).JPG

 L'autel et le choeur au ton pastel.

2015.09.16  Esquéhéries (11).JPG

 La Sainte Vierge n'est pas oubliée, dans cette église, dont l'édification a commencé au XVIème siècle et connut plusieurs aménagements jusqu'au XXème siècle.

2015.09.17  Englancourt - Église Saint Nicolas (7).JPG

 L'église Saint Nicolas d'Englancourt, construite tout en briques à l'exception (comme la précédente) d'un soubassement en grès.

2015.09.17  Englancourt - Église Saint Nicolas (4).JPG

 Elle fut bâtie au XIVème siècle avec son choeur qui ressemble à un donjon carré.

***

Voici deux autres églises fortifiées que nous avons vues, mais pour lesquelles je n'ai  que peu de renseignements :

2015.09.16  Boué (20).JPG

 L'église Saint Nicolas de Boué.

2015.09.17  Leschelle (5).JPG

 L'église Saint Pierre de Leschelle date, pour sa part, du XVIIIème siècle.

2015.09.17  Leschelle (1).JPG

 Cette église possède des motifs décoratifs en briques vitrifiées.

***

Bonne journée à tous !

*****

07:00 Publié dans Picardie | Lien permanent | Commentaires (0) | | | | | Pin it!

20/09/2015

LE VOYAGE DE HUPETTE

Hupette est revenue d'un petit séjour en Thiérache...

2015.09.15  (34).JPG

Elle était contente de se joindre à nous pour de courtes vacances dans le département de l'Aisne.

2015.09.15  (33).JPG

Elle salue, ici, tous ses amis blogueurs ou visiteurs !

2015.09.17  (12).JPG

Hupette a fait, avant l'heure, les Journées du Patrimoine, en visitant (de l'extérieur...) quelques églises fortifiées, typiques de cette région, avec leurs enceintes de briques et leur toiture en ardoise.

2015.09.16  (57).JPG

Elle a découvert aussi le fameux Familistère de Jean-Baptiste André Godin, à Guise, et fait de belles balades en forêt, où elle a failli croiser la route d'une harde de sangliers !

Le tout parfois en compagnie du soleil ou parfois... sous la pluie !

2015.09.17  (2).JPG

***

Bon dimanche à tous !

*****

07:00 Publié dans B.A. - CHIENS, Picardie, Vacances | Lien permanent | Commentaires (2) | | | | | Pin it!

22/09/2012

UN PETIT TOUR EN BAIE DE SOMME ?...

Je vous emmène faire une petite balade (photographique)

en baie de Somme,

avec les belles images de Bruno Monginoux [Photo-Paysage.com] :

Photo: www.Photo-Paysage.com (CC BY-NC-ND)
La baie de Somme, à marée basse, vue depuis la plage du Crotoy
*
Photo: www.Photo-Paysage.com (CC BY-NC-ND)
Mouettes dans la baie
*Photo: www.Photo-Paysage.com (CC BY-NC-ND)
Alignement d'arbres sur une digue en baie de Somme
*
Photo: www.Photo-Paysage.com (CC BY-NC-ND)
Phare sur une digue, près de Saint-Valéry-sur-Somme
*
Photo: www.Photo-Paysage.com (CC BY-NC-ND)
Brume matinale en baie de Somme
*
Photo: www.Photo-Paysage.com (CC BY-NC-ND)
Vue sur la baie, à marée basse, depuis Saint-Valéry-sur-Somme
*
Photo: www.Photo-Paysage.com (CC BY-NC-ND)
 
Vue sur la baie, à marée basse, depuis la plage du Crotoy
*
Photo: www.Photo-Paysage.com (CC BY-NC-ND)
 
*
**
***

13:30 Publié dans Picardie | Lien permanent | Commentaires (5) | | | | | Pin it!

28/08/2011

CHATEAUX DE PICARDIE

Partez à la découverte des châteaux de la Picardie (Aisne, Oise et Somme),

du plus modeste (tout est relatif, toutefois...)

au plus prestigieux comme le château de Pierrefonds,

avec ce diaporama automatisé et sonorisé :

Châteaux de Picardie.pps

Châteaux de Picardie_006.jpg
[ Château de Noüe (Aisne) ]
*****

12:30 Publié dans Picardie | Lien permanent | Commentaires (0) | | | | | Pin it!